Sorties

Documentaire « Crimea as it was »

Le mercredi 27 mars, nous sommes allés voir, avec quelques jeunes membres de notre association, la projection du documentaire ukrainien « Crimea as it was ».
C’est l’asbl LUkraine qui avait invité au Cinéma Utopia à Luxembourg-ville à l’occasion de la commémoration du cinquième anniversaire de l’annexion de la Crimée.

Ce film documentaire regroupe surtout des interviews avec des responsables militaires et des soldats de l’air et de la marine ukrainiens qui ont réussi à fuir la péninsule et qui n’ont pas accepté l’enrôlement dans les forces militaires russes pendant l’annexion entre février et avril 2014. A plusieurs reprises le film cherche à expliquer la désertion de nombreux militaires ukrainiens qui sont passés du côté des forces russes ; pour beaucoup d’entre eux c’était la volonté de rester avec la famille qui vit en Crimée, un meilleur salaire ou le manque d’attachement à la nation ukrainienne qui était déterminant.

Le documentaire est surtout un assemblage d’enregistrements à partir de portables, réalisés par des particuliers et des soldats ukrainiens lors de la prise de pouvoir par les « hommes verts » venus de Russie. On y voit aussi des scènes où les deux camps s’affrontent dans les rues ou devant des casernes ukrainiennes.
On remarque bien que la prise de la péninsule était possible parce qu’à Kyiv le pouvoir était vacant, suite à la fuite du président Ianoukovitch en Russie. Le pouvoir politique et militaire ukrainien était quasiment absent, d’où la facilité pour les troupes spéciales russes à mettre la main sur tous les lieux stratégiques de la Crimée.
La désinformation auprès de la population a fait le reste : les nouveaux occupants prétendaient, aussi à travers les médias qu’ils ont vite occupés, être venus pour chasser les fascistes qui s’installaient dans la capitale et pour les empêcher de prendre le contrôle de la péninsule.
Le documentaire évoque presqu’exclusivement les faits qui ont eu lieu entre février et avril 2014, même si la plupart des interviews ont été réalisées plus tard.

A la fin de la projection, le président de l’association LUkraine, M. Nicolas Zharov, remercia la cinquantaine de visiteurs pour s’être déplacés en semaine et laissa le premier secrétaire de l’ambassade ukrainienne à Bruxelles, M. Yehor Pyvovarov, faire le point sur la situation actuelle. Celui-ci rappela que la diplomatie ukrainienne continue de réclamer justice, surtout et aussi au niveau de l’Assemblée des Nations Unies, pour ce qui s’est passé. Le seul mérite de cette agression de la Russie réside, pour ce diplomate, dans le fait que les Ukrainiens savent maintenant que leurs voisins russes ne respectent pas les accords conclus dans le passé et que leurs vraies motivations à s’emparer de territoires qui ne leur appartiennent pas, sont plus que claires.

Enfin, M. Zharov fit projeter une affiche montrant tous les citoyens ukrainiens injustement emprisonnés actuellement sur le territoire de la Crimée et de la Fédération russe pour leurs luttes pour le respect des droits de l’Homme. Les visiteurs furent invités à leur écrire une lettre, l’asbl LUkraine se chargeant (le contact se faisant par contact@ukrainiens.lu) de faire la traduction en russe le cas échéant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.