Actions de soutien

Nouvel appel à aider Lev Borodin

Samedi 17 et dimanche 18 août 2019, nous avons été au sanctuaire San Pasquale Baylòn à Ostra Vetere (Italie), où nous avons remercié pendant les messes tous les paroissiens pour leurs dons de l’année dernière qui ont permis à Lev Borodin de commencer et de poursuivre pendant toute l’année ses études en informatique à l’université de Kiev. Nous avons à nouveau expliqué la motivation qui nous pousse en tant qu’association « Ad pacem servandam » à aider ce jeune homme. Lev a aussi écrit une lettre à cette communauté, dans laquelle il remercie de tout cœur ceux qui l’ont soutenu. Des passages ont été cités pendant les messes.
Avec l’accord et le soutien des pères franciscains du sanctuaire, nous avons réitéré notre appel pour continuer à soutenir Lev, réfugié de Donetsk à Kiev, et à lui financer la prochaine année de ses études universitaires. Notre appel a permis de rassembler la somme de 1065 €.

Actions de soutien

Nouvelles de deux étudiants ukrainiens dont nous soutenons les études grâce à des dons

Deux étudiants que nous soutenons actuellement en Ukraine grâce à nos dons viennent de passer avec succès leur année universitaire 2018-2019.

Il s’agit d’une part de Susanna Aksenkova, que nous soutenons depuis 2016. Susanna est une étudiante assidue et douée, qui a terminé ses études secondaires à Kramatorsk avec la note maximale. À cause de la guerre elle a dû fuir de Horlivka (actuellement occupée) avec sa mère. Grâce à nos aides, elle a la possibilité de faire des études de médecine et poursuivre son rêve de devenir médecin. Grâce à nos dons, nous pouvons notamment payer le loyer de la chambre d’étudiant de Susanna à Kharkiv ainsi que les livres dont elle a besoin.

Voici un extrait de la lettre qu’elle nous a envoyée récemment :
« Bonjour.
J’ai très bien réussi mes examens de la session d’été. Je vais bien.
J’aimerais particulièrement vous remercier pour votre aide financière. Sans cet argent je ne serais pas à même de suivre des conférences scientifiques et pratiques ainsi que des séminaires dans ma matière. Grâce à votre aide je peux payer la publication de mes articles de recherche et aussi couvrir les frais de voyage quand je dois me déplacer dans d’autres villes pour suivre des conférences. De plus, je puis me procurer tous les manuels nécessaires pour mes études universitaires. Pendant les vacances d’été je resterai à Kharkiv et je travaillerai dans la clinique universitaire. Récemment je suis devenue membre de l’association des étudiants ukrainiens Ingenius et ensemble avec d’autres membres nous organisons des séminaires tenus par des médecins praticiens pour un public étudiant. Le prochain séminaire aura lieu en septembre.
Grâce à votre aide je peux combiner mes études avec toutes ces activités. Je remercie toutes les personnes qui me soutiennent avec leurs dons. Je souhaite à tous une bonne santé et bon repos durant les vacances d’été.
Susanna, le 25 juillet 2019. »

Vous pouvez lire toute l’histoire de Susanna ici .

 

Depuis septembre 2018 nous soutenons par ailleurs Lev Borodin, un jeune étudiant en informatique, dont la famille est réfugiée interne de Donetsk. Son cas nous a été communiqué par la Caritas d’Ukraine.
La famille ukraino-russe de Lev a dû fuir Donetsk, en raison aussi de leur appartenance à l’Église gréco-catholique.

Irina, la mère de Lev, nous a écrit dans une lettre :
« Nous n’avons pas voulu croire à la possibilité d’une guerre jusqu’au dernier moment. Nous avons participé aux actions de protestation pacifiques, au marathon de prière, qui avait réuni les personnes de différentes confessions dans la prière pour la paix. Mais cela n’a servi à rien. On a fait venir à Donetsk des hommes armés étrangers qui ont tiré sur les manifestants pacifiques avec des pierres et des cocktails Molotov. Peu après il y a eu des fusillades près de l’école ; l’aéroport de Donetsk a été bombardé et l’église gréco-catholique de notre paroisse a été détruite. Nous avons alors pris la décision de fuir provisoirement, dans l’espoir de revenir bientôt quand il y aura de nouveau la paix. »

Mais jusqu’à maintenant cela n’a pas été le cas. La famille a fui vers Dnipro, où ils ont souffert de discrimination. Ils ont dû changer trois fois d’habitation. Le père de la famille n’a pas trouvé de travail jusqu’à maintenant, si ce n’est quelques petits jobs occasionnels. L’état de santé de Lev, qui souffre d’une pathologie thyroïdienne autoimmune congénitale, s’est détérioré durant la fuite. Il a dû prendre des doses de plus en plus élevées de préparations hormonales. Il souffre par ailleurs d’une cyphose. Cela signifie des dépenses importantes en médicaments, analyses et kinésithérapie pour la famille.
Lev a passé son bac en 2018 et voulait devenir informaticien. Le coût de ses études était cependant trop élevé pour sa famille. Nous avons décidé en été 2018 de soutenir Lev dans ses études en lui payant les frais d’inscription à l’université et le loyer de son logement.

Lev nous écrit dans sa dernière lettre :
« Je voudrais remercier vivement toutes les personnes qui ont fait des dons pour moi. Cet argent m’a permis d’étudier pendant une année entière à l’université de Kiev. J’ai beaucoup appris pour mon futur métier. En hiver nous avions aussi un stage, où j’ai pu mettre en pratique des connaissances acquises théoriquement, et où j’ai pu élaborer un projet pour la protection de l’environnement. Cela me plaît beaucoup de faire mes études à Kiev, où j’ai trouvé de nombreux nouveaux amis. Sans votre aide tout cela n’aurait pas été possible. Je vous remercie très fort.
Lev Borodin, le 23 juillet 2019. »

Vous pouvez lire toute l’histoire de Lev ici .