Mihajlova Marina

Mihajlova Marina (2019)

La famille Mihajlova est une famille avec deux filles, elle est originaire de Donetsk et fait partie de la communauté gréco-catholique. Ils ont fui Donetsk pour rejoindre Dniepr durant l’été 2014. La situation matérielle de la famille était très difficile, puisque le père arrivait seulement à trouver des travaux occasionnels (pas d’emploi stable) et que la mère ne pouvait pas aller travailler, devant s’occuper de leur fille cadette Maria qui avait un an à peine en 2014 ainsi que de leur fille aînée Marina qui était en nécessité de soins. Marina est née en 2011 avec une déformation de la colonne vertébrale. Elle a été opérée immédiatement après sa naissance. Cette opération a fait que Marina sait marcher désormais, mais un effet secondaire a provoqué une insensibilité au niveau du bassin et a fait qu’elle souffre d’incontinence. Elle a donc besoin de couches et de cathéters afin de pouvoir mener une vie à peu près normale.

D’après les médecins le cas de Marina n’est pas sans espoir, mais sa guérison ne sera possible qu’au terme d’une longue série d’opérations et de réhabilitations médicales. Les coûts d’une telle opération dépassent les moyens d’une petite association comme la nôtre, voilà pourquoi notre aide consiste en une contribution mensuelle qui couvre les frais des couches et des cathéters. En 2016 il s’agissait de 70 euros. Le père a trouvé un travail en 2017 et la famille reçoit de notre part 40 euros par mois depuis 2018.

En septembre 2018, Marina est allée à l’école d’enseignement général de Dniepr. La compagnie des autres enfants était bénéfique pour son état psychologique ; Marina aimait apprendre, faisait des progrès et ne se concentrait pas seulement sur sa maladie. Malheureusement, Marina est souvent malade en hiver, et en novembre 2018, elle a dû subir une opération pour faire retirer les amygdales.

Pour renforcer les organes et les muscles pelviens, le médecin a conseillé de faire du roller. C’est difficile pour Marina, sa coordination est trop faible pour de tels exercices, mais elle s’entraîne tous les jours. Marina rêve d’une guérison complète et nous espérons que ses médicaments l’aideront.

Durant l’hiver 2019, Marina a été opérée dans une clinique spéciale de Moscou, les fais ayant été pris en charge la Caritas. L’opération s’est bien passée, mais Marina devra subir plusieurs autres opérations avant de guérir. En outre, la jeune fille a besoin de cathéters toutes les 2 ou 3 heures et de couches pour la nuit et l’école.

En janvier 2019, la mère de Marina nous a écrit : « Merci de ne pas avoir oublié notre fille et de nous avoir tant aidés. La pensée que nous ne sommes pas laissés seuls nous donne la force de continuer à nous battre. »

En 2020, la vie scolaire de Marina s’est détériorée – les enfants grandissent, et beaucoup ne peuvent pas comprendre pourquoi une si grande fille a encore besoin de couches et la harcèlent. Par conséquent, Marina a dû changer de classe.

Une autre opération était prévue pour le printemps 2020, mais elle a été annulée en raison de la pandémie de COVID-19.

De plus, le père de Marina a perdu beaucoup de commandes de travail, la mère de Marina s’est cassé la main gauche par accident et a eu un traumatisme crânien. De plus, la situation du logement n’est pas stable – les propriétaires de l’appartement loué par la famille Mihajlova veulent vendre l’appartement et la famille doit trouver un nouveau logement. La mère de Marina nous écrit : « Cette année 2020 n’a apporté que des difficultés pour nous. Mais nous sommes toujours en vie, Dieu merci. Et nous vous remercions pour votre aide et votre soutien. »