KOVALEV Maxim

Né en 2003, lourdement handicapé dès sa naissance en raison d’une maladie génétique rare (syndrome de Behr) et en chaise roulante. Le père n’a pas reconnu son fils et a abandonné la famille après la naissance de Maxim. La mère Svetlana a continué à s’occuper seule de lui. Elle travaillait en tant qu’enseignante à l’école technique de Donetsk et son salaire ainsi que la pension d’invalidité de Maxim leur permettaient de vivre modestement. Quand la guerre éclate à Donetsk en 2014, Svetlana doit faire face à de graves difficultés. Elle doit s’occuper de Maxim ainsi que de sa mère âgée qui est en nécessité de soins. Celle-ci souffre de diabète ainsi que de problèmes cardiaques, circulatoires et de tension. Depuis juin 2014 les pensions de vieillesse et d’invalidité ne sont plus versées, et l’argent ne suffit même plus pour subvenir à l’achat des médicaments les plus importants. La chaise roulante de Maxim est devenue trop petite pour lui et s’est cassée, et ce dernier n’a donc plus pu sortir du logement pendant deux ans. Dans ces circonstances la fuite vers l’Ukraine libre a été impossible pour cette famille.

La famille de Svetlana a reçu une aide matérielle de notre initiative privée en 2015-2017 surtout pour l’acquisition de médicaments, et nous avons réussi a acheter une nouvelle chaise pour Maxim fin 2016.

En novembre 2016 meurt la grand-mère de Maxim, dont il s’est beaucoup occupé.

L’état de santé de Maxim se détériore aussi. En raison de son alimentation déséquilibrée et du manque d’activité physique il souffre de diabète insulino-dépendant. Par ailleurs, sa maladie congénitale évolue et sa mère Svetlana que sa santé mentale et psychique se dégradent aussi. Elle considère que cet état résulte du stress permanent et du climat incertain de la guerre ainsi que de manque des médicaments essentiels.

En 2018 et 2019 notre asbl continue à soutenir cette famille avec 30 euros mensuels afin d’assurer l’administration des médicaments les plus importants.