Actions de soutien

Réussite de l’opération « Igor »

Dans la Newsletter No. 10 nous avions fait un appel pour soutenir l’opération urgente d’Igor, victime civile gravement blessée en février 2021 lors d’affrontements entre l’armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes.

Depuis lors Igor attendait chez lui la possibilité d’être opéré. Mais la famille ne pouvait rassembler l’argent nécessaire qui devait être payé avant l’intervention chirurgicale. Entre-temps l’état d’Igor s’aggravait.

Fin avril nous avons su de son cas par une de nos connaissances. Nous avons décidé alors de payer les frais de l’opération et tous les traitements nécessaires.

Courant mai l’opération, qui avait été reportée à plusieurs reprises, a pu être faite. C’était une opération qui a duré du matin au soir et où tous les morceaux de projectile qu’Igor avait reçus dans l’abdomen ont été retirés. Et ses organes ont été remis à leur place. Igor est resté un mois à l’hôpital et a passé une période postopératoire très dure.

Aujourd’hui il est rentré chez lui et continue un traitement journalier de réhabilitation dans un hôpital. Pendant des semaines il devra garder un régime strict mais restera invalide pour le restant de sa vie.

Dans un récent appel téléphonique, il remercie notre association et tous les donateurs qui ont spontanément fait un don pour lui sauver la vie.

Actions de soutien, Newsletter-fr

Igor, victime civile de la guerre dans l’est de l’Ukraine

Cette guerre, qui a quasiment disparu de nos médias, continue chaque jour à faire ses victimes. Voici un cas urgent que notre association « Ad Pacem » a décidé de soutenir ces jours-ci, avec votre aide si possible.

Il s’agit d’une opération urgente du jeune Igor, victime civile blessée par balles sur la ligne de front. Sa famille ne possède pas l’argent nécessaire pour payer l’opération ainsi que son séjour à l’hôpital.

Opération chirurgicale urgente

Ces dernières semaines, les tirs ont repris d’intensité sur la ligne de front où se font face l’armée ukrainienne et les séparatistes armés de la Russie. Un grand nombre de familles continuent à y vivre car elles ne peuvent pas fuir ailleurs, n’ayant pas d’amis ni de familles pouvant les accueillir.

C’est le cas d’Igor, âgé de vingt-deux ans, qui vit avec son père (ce dernier gagne sa vie par des boulots de fortune) dans un village situé à proximité de la ligne de front.

Fin février dernier, il se trouvait dans son jardin lorsqu’il a été blessé grièvement par des balles perdues à l’abdomen et à la main. Une première opération s’est faite pour traiter dans l’urgence et de manière provisoire sa blessure à l’abdomen et lui a enlevé deux doigts. La deuxième opération, plus importante, a été reportée plusieurs fois à cause de la crise sanitaire du Covid qui sévit dans la région. Nous savons que la situation financière du père ne lui permet pas de payer cette deuxième opération qui devrait se faire mercredi prochain 19 mai. Cette opération ne se fera pas s’il ne paie pas d’avance l’hôpital et n’apporte pas les médicaments qu’il devra acheter au préalable. Le chirurgien lui a déconseillé d’acheter des médicaments russes, certes moins chers mais aussi de moindre qualité et de surcroît inefficaces pour cette opération.

C’est à travers une bonne connaissance que nous aidons depuis des années que nous avons été mis en relation téléphonique avec le père d’Igor, désespéré. L’opération est nécessaire pour sauver la vie de son fils, qui devra rester au moins vingt jours à l’hôpital avec des traitements spéciaux. Et c’est aussi au père d’acheter tous les médicaments pour l’après-opération.

D’après les informations dont nous disposons actuellement, les dépenses de l’opération d’Igor s’élèvent à 800 €, l’achat des médicaments à 400 €, l’hospitalisation avec les médicaments spéciaux à 400 €. Il faut savoir qu’un ouvrier moyen gagne au mieux 150 € par mois en moyenne dans les territoires occupés par les séparatistes pro-russes, ce qui n’est pas le cas du père qui n’a pas de travail rémunéré.

Nous en appelons à votre générosité pour aider Igor. Chaque don, aussi modeste soit-il, fait une différence.

Vous pouvez faire votre don sur notre compte bancaire IBAN LU28 0099 7800 0064 0276 (BIC : CCRALULL) avec la mention « Opération Igor ».

Nous vous remercions vivement et nous vous tiendrons informés du suivi de cette aide urgente dans les semaines à venir.

Sorties

Bike for climate – bike for peace

Quinze membres de l’association Ad Pacem ont pédalé ensemble pendant deux jours sur des pistes cyclables du Luxembourg. Cette sortie en vélo a fait comprendre combien ce moyen de locution réduit la pollution de l’air et le changement climatique. Et il procure bien-être et paix à l’esprit, à l’âme et au corps.

À vélo ils sont partis le matin du 15 avril du Glacis à Luxembourg-ville en empruntant la piste cyclable n. 2 qui, en passant par le pont rouge et le Kirchberg, les a menés jusqu’à Echternach.

La pause-midi était au niveau de l’arrêt de bus du petit village de Rippeg. À hauteur de Consdorf il y avait la possibilité de voir sur une place aménagée, juste en bordure de la piste cyclable, l’énorme bombe américaine, retrouvée en 1990, et qui datait de la 2ème Guerre Mondiale. Le groupe est arrivé au bord du lac d’Echternach vers 15h30.

Visite de la villa gallo-romaine

À 16h30 une dizaine de membres ont eu droit à une visite guidée dans le Musée de la villa gallo-romaine et sur le site même qui se trouve juste derrière. La guide du Musée a très bien expliqué la vie des habitants de cette villa gallo-romaine qui était habitée du 1er au 5è siècle de notre ère.

Depuis le toit qui est aussi la terrasse du musée on peut se faire une bonne idée de la grandeur et des dimensions considérables de cette ferme et des terres qui l’entouraient à l’époque. À l’intérieur du musée le visiteur peut se rendre compte de l’importance portée aux études classiques des jeunes de l’aristocratie gallo-romaine ainsi qu’à l’art de la cuisine de l’époque.

Le site offre un bel aperçu des nombreux détails que les fouilles ont porté au grand jour jusqu’à maintenant.

Le dîner du soir était pris à l’air libre sur la terrasse de l’auberge de jeunesse d’Echternach.

Visite de la Basilique et de la crypte

Le vendredi matin tous ont enfourché leur vélo en direction d’Echternach où le groupe a assisté à la messe de 9 h dans la basilique. Après, le curé M. Erasmy a bien voulu expliquer succinctement l’histoire de la basilique depuis ses débuts au 7è siècle jusqu’à nos jours. Il a passé en revue les différentes destructions et reconstructions que la basilique a subies pendant les siècles.

Sous sa conduite, le groupe a visité la crypte où se trouve le sarcophage de Saint Willibrord, qui évangélisa cette contrée en y propageant la foi chrétienne. Il est notamment le saint patron du Luxembourg et la procession dansante célébrée le mardi de la Pentecôte pour honorer sa mémoire figure sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO depuis 2010.

Vers 10h30, le groupe a quitté Echternach en longeant la Sûre sur la piste cyclable n. 3. Peu avant midi une pause-midi avait lieu à Born, petit village près de la Sûre. Après avoir repris des forces, grâce à un barbecue, le groupe est reparti sur la piste n. 3 jusqu’au port de Mertert pour y emprunter désormais la piste n. 4 jusqu’à Niederanven. C’est là précisément que le parcours a rejoint la piste cyclable n. 2 et les derniers kilomètres du parcours correspondaient ainsi aux premiers de la veille. L’arrivée au Glacis s’est faite vers 19h30.

Fatigués après ces deux journées de vélos, tous ont pu se rendre à l’évidence combien, au contact avec l’air et la nature, ces efforts physiques en vélo aident à trouver détente et satisfaction.

Mais les déplacements en vélo évitent les pollutions en CO2 et diminuent les effets de serre. Ils soutiennent le changement écologique souhaité.

Assemblée générale

La quatrième Assemblée générale 2021

Le samedi 6 mars le comité de l’association Ad Pacem servandam (Pour la Paix et contre la Guerre) a tenu en ligne sa quatrième assemblée générale. Tous les membres du conseil d’administration étaient présents avec 18 membres qui suivaient en ligne et en direct, 22 membres s’étant laissés excuser.

Après avoir donné un aperçu général des différents points de l’ordre du jour, le président Claude Pantaleoni a passé en revue toutes les activités et opérations de l’année 2020.

La vice-présidente, Madame Natalya Pantaleoni a présenté les aides aux victimes de la guerre dans l’est de l’Ukraine ainsi que les trois nouveaux boursiers, issus de cette région, qu’Ad Pacem soutient depuis quelques mois.

Un point important des activités de 2020 a été l’élaboration du calendrier Ad Pacem 2021. Il a été conçu à partir des photos faites par quatre membres de l’association en parcourant une partie du Sentier de la Paix qui longe la ligne de front de la Grande guerre qui opposa entre 1915 et 1918 l’Italie à l’empire d’Autriche-Hongrie. Sa vente s’est faite dans les paroisses, les lycées et auprès de membres et d’amis.

M. Christian Welter, le trésorier, a présenté un rapport financier détaillé de l’année 2020 qui a été validé par le réviseur de caisse M. Patrice Picart.

Le comité est heureux d’annoncer l’acceptation en son sein d’un nouveau membre, M. Laurent Tran Van Mang. Les derniers points de l’ordre du jour concernaient la prochaine randonnée pour la paix que l’association projette de faire en Bosnie-Herzégovine sur les traces des guerres des Balkans des années quatre-vingt-dix. Elle envisage aussi quelques sorties avec les jeunes (sorties vélo, visites de musées etc.) et projette des réunions avec des victimes de guerre.

Actions de soutien

Notre calendrier 2021 est désormais disponible

Plusieurs membres de notre association « Ad Pacem servandam » ont parcouru une centaine de kilomètres dans les préalpes vicentines entre 1.600 et 2.300 mètres d’altitude au nord de l’Italie le long du « Sentiero della Pace », le Chemin de la Paix. Ce chemin retrace la ligne de front de la Première Guerre mondiale, notamment de 1915 à 1918 entre l’Italie et l’Autriche-Hongrie. Il nous importait de comprendre sur les lieux à quel point les guerres sont inhumaines et destructrices. Les photos de ce calendrier témoignent de notre expérience.

Le profit de cette vente est destiné entièrement à une bourse
d’études d’un jeune Ukrainien, Sergej
, qui a décidé cet été de fuir sa
ville natale occupée par les Russes pour vivre et faire ses études en
Ukraine libre.

Notre calendrier 2021 est en vente au prix de 10€ auprès de la Librairie Diderich (Esch-sur-Alzette, Luxembourg), du Weltbuttek (Esch-sur-Alzette, Luxembourg), de la Librairie Virgule (Longwy, France).

Sinon, vous pouvez aussi commander le calendrier sur notre site grâce au formulaire ci-après et nous faire un virement sur notre compte bancaire IBAN LU28 0099 7800 0064 0276 (CCRALULL). Dès réception du paiement nous vous contacterons pour coordonner la livraison d’un commun accord.

Lire la suite « Notre calendrier 2021 est désormais disponible »
Actions de soutien, Newsletter-fr

Newsletter nº 7

APPEL DONS – Opération chirurgicale urgente

Chers membres,

Cet article diffère des précédents !
Nous en appelons à votre générosité pour aider une personne qui nécessite tout de suite une opération coûteuse qui sauvera sa vie. Elle vit dans les territoires occupés par les séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine.

Les faits
Le 3 mai dernier, Irina (nom changé pour préserver l’identité) fait une crise de reins. Elle est transportée d’urgence dans un proche hôpital qui constate un calcul de 2 cm de diamètre dans un des reins. Une première opération sert à déplacer le calcul pour permettre de nouveau le flux des liquides à l’intérieur du rein. Mais, il faut absolument enlever ce calcul. Ce n’est possible qu’avec des méthodes sophistiquées que l’hôpital ne possède pas. Il faut pour cela aller dans un autre hôpital qui possède les instruments adaptés. 

Lire la suite « Newsletter nº 7 »

Assemblée générale

Compte rendu de la troisième Assemblée générale

La troisième Assemblée générale de notre asbl « Pour la Paix et contre la Guerre » s’est tenue mercredi 5 février 2020 au 1er étage du centre culturel régional « Aalt Stadhaus », 38 avenue Charlotte à Differdange (L).
Étaient présents pour le comité le président, la vice-présidente et le secrétaire, le trésorier s’étant laissé excuser, laissant une procuration au secrétaire Christian Welter. Seize membres étaient présents dans la salle alors que vingt-trois s’étaient excusés.
Après avoir souhaité la bienvenue à tous, le président a fait un rapport détaillé de toutes les activités, en lien avec les trois objectifs de l’association, que celle-ci a organisées durant l’année 2019.
Lire la suite « Compte rendu de la troisième Assemblée générale »