Actions de soutien

Avec le soutien de notre asbl « ad pacem servandam », une nouvelle salle de musique est réalisée à Avdiivka

Avdiivka est une ville industrielle en Ukraine, qui avoisine la ville de Donetsk contrôlée par des milices pro-russes. Dans la période d’avant la guerre, c’est-à-dire avant 2014, la vie culturelle était principalement concentrée à Donetsk. À Avdiivka, il n’y avait que des usines et des cités-dortoirs. Depuis l’été 2014, les habitants d’Avdiivka vivent à proximité de la ligne de front.
Un couple ukrainien-patriotique, Svetlana et Oleksij Savkevych, se consacre depuis le début de la guerre à la promotion des activités de loisirs pour les jeunes de leur ville. En mai 2018, ils ont même réussi à organiser un festival de la culture ukrainienne à Avdiivka.
Ce festival a suscité un grand intérêt pour la musique chez les jeunes. C’est pourquoi Oleksiy a voulu trouver et aménager une salle de musique pour les jeunes. Ce devrait être un espace où les jeunes pourraient se rencontrer loin de la rue et de la guerre, apprendre les uns des autres et faire de la musique ensemble.
Au début, les jeunes se sont rencontrés dans des garages et des maisons abandonnées et ont formé un groupe de rock. Ils avaient des guitares de mauvaise qualité et une seule vieille batterie, qu’une habitante de la ville leur avait offerte en cadeau. Des balais servaient de supports pour les microphones. Oleksiy a demandé au conseil municipal et aux dirigeants politiques de lui attribuer une salle où les jeunes pourraient continuer à faire de la musique.
En décembre 2018, notre association a contacté Oleksiy Savkevich et lui a proposé d’organiser un concert de bienfaisance au profit des jeunes musiciens d’Avdiivka, afin que les instruments puissent être financés. Nous avons ensuite invité Oleksiy et sa fille Marika chez nous. Le 24 mars 2019, nous avons organisé un grand concert de bienfaisance à Villerupt (F).
La veille, le 23 mars, à l’issue de la messe à l’église de Bascharage, Oleksiy a évoqué les dangers et les difficultés de la vie quotidienne à Avdiivka, sa ville natale près du front. À cette occasion, les gens ont également fait des dons au projet.
Grâce aux dons de Bascharage et aux bénéfices du concert de bienfaisance à Villerupt, nous avons pu acheter le matériel suivant : trois guitares électriques, deux guitares acoustiques, une guitare basse, quatre amplificateurs, un clavier, une table de mixage, deux microphones, deux pieds et les câbles nécessaires. Le matériel a été envoyé à Avdiivka fin décembre 2019. Entre-temps, une grande salle dans une école de la ville a été mise à la disposition des jeunes pour leur projet « salle de musique ». Ils ont rénové cette pièce, et depuis janvier 2020 ils y jouent de la musique dans la paix et la liberté.

Actions de soutien

Calendrier 2020 avec les photos de la marche pour la paix

De fin juillet à début septembre 2019, un jeune membre de notre association, M. Anselmo Malvetti, a entrepris une marche pour la paix à partir du lac de Genève jusqu’au bord de la méditerranée. Il a voulu ainsi attirer l’attention sur la guerre russo-ukrainienne qui a fait depuis 2014 plus de 14.000 morts et a fait fuir 1,5 millions d’Ukrainiens de leurs territoires d’origine. La plupart se sont réfugiés en Ukraine libre.


En automne, Anselmo nous a remis les douze plus belles photos qu’il a prises pendant sa marche pour en faire, grâce au design de Lisa Battestini, un beau calendrier pour 2020.

Depuis début décembre il est vendu au prix de 10€ (8€ pour les élèves). Le bénéfice est destiné à 100% aux victimes des guerres que nous aidons à refaire leurs vies. Sur notre site on peut voir des exemples comment nous les aidons concrètement.
Si quelqu’un veut encore acheter un calendrier, il peut le faire en l’ordonnant par téléphone (+352 621 280 850) ou en envoyant un texto, en laissant son nom et son numéro de téléphone.

Sorties

Sortie culturelle en Alsace

Le 17 et 18 décembre 2019 notre association « Ad pacem » a organisé un voyage culturel et éducatif en Alsace. Ensemble avec trois enseignants, vingt-cinq élèves du Lycée de Garçons d’Esch-sur-Alzette (L) ont visité le camp de concentration de Natzweiler-Struthof, le Mémorial Alsace Moselle à Schirmeck et le Parlement Européen à Strasbourg.

Visite du camp de concentration

Vingt-cinq élèves du Lycée de Garçons d’Esch-sur-Alzette ont entrepris le 17 décembre un voyage éducatif en Alsace, en compagnie de trois enseignants, M. Claude Pantaleoni, M. Christian Welter et Mme Dora Almeida.
La première étape était la visite de l’ancien camp de concentration nazi de Natzweiler-Struthof au sud de Strasbourg, où nous sommes arrivés en bus vers 10h30. Tout le site constitue une « nécropole nationale » où 22.000 personnes, pour la plupart des déportés politiques et résistants, ont été assassinées en raison de leur opposition au système nazi. Parmi les quelque 400 Luxembourgeois qui y ont été internés nombreux sont ceux qui y ont aussi laissé la vie.
Nous avons démarré la visite avec la projection d’un documentaire dans un local du musée, près de l’entrée du camp. Ceci nous a permis d’avoir d’emblée un aperçu de l’histoire du camp depuis sa création (construit d’abord par les nazis pour extraire les roches de granit rose pour les monuments que l’architecture nazie voulait apporter à la construction des villes allemandes) jusqu’à sa libération par les Alliés. Dans les sous-sols nous avons visité une exposition de photos de la guerre en relation avec le monde concentrationnaire de l’Allemagne nazie.
Lire la suite « Sortie culturelle en Alsace »

Actions de soutien

Actions d’aide pour enfants réfugiés à Dnipro

Au cours du mois de novembre 2019 la Caritas ukrainienne de Dnipro (grande ville dans l’est de l’Ukraine) nous a demandé si nous avions des vêtements, des souliers et des cadeaux pour envoyer à une quarantaine d’enfants de familles de réfugiés, âgés de 1 à 15 ans.
C’est de façon spontanée et rapide qu’une partie de nos membres que nous avons contactés ont donné des vêtements pour enfants, des souliers et des cadeaux. Deux cartons ont aussi été donnés par la Croix Rouge de Villerupt (F).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La communauté gréco-catholique de Dnipro organise l’aide pour ces familles qui ont fui les territoires occupés par les séparatistes pro-russes de Luhansk et Donezk. Tous ont fui pour des motifs politiques et/ou religieux.
Le 15 décembre cinq gros cartons avec un total de 80 kg ont été envoyés à Dnipro où ils sont arrivés le 20 décembre. Tout a été partagé entre les enfants, les jeunes et leurs parents.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Conférences, Tables rondes / Débats

30e anniversaire de la chute du mur de Berlin – Le maintien de la paix en Europe entre idéal et réalité

Le matin du 9 novembre 2019 notre association « Ad pacem servandam» avait invité de 10h à 12h30 au Créative Hub 1535° à Differdange (L) ses membres et toute personne intéressée aux questions de paix à une conférence qui avait comme titre « Le maintien de la paix en Europe entre idéal et réalité ».

Le Dr. Bruno Schoch, un expert des questions de paix et des conflits en Europe, a tenu une conférence en langue allemande. M. Schoch est Senior Researcher de la Fondation hessienne pour la recherche sur la paix et les conflits de l’Institut Leibniz de Francfort-sur-le-Main. La conférence était divisée en deux parties, chacune suivie d’un débat politique.

Une femme politique et quatre hommes politiques du Parlement Luxembourgeois et des Länder de Rhénanie-Palatinat et de la Sarre avaient pris part :

  • Mme Tilly Metz, du parti des Verts (déi Gréng)
  • M. Gary Diderich, du parti de la Gauche (déi Lénk)
  • M. Sven Clement, du parti des Pirates (Piratepartei Lëtzebuerg)
  • M. Thomas Barth, porte-parole de la politique de l’Europe du parti des chrétiens démocrates (CDU) du parlement de la Rhénanie-Palatinat
  • M. Stefan Thielen, chef de file du groupe parlementaire du parti des chrétiens démocrates (CDU) du parlement de la Sarre

Un compte-rendu détaillé de la conférence et des débats politiques qui ont eu lieu sera présenté prochainement sur notre page web.

Deux articles sur cette conférence ont paru dans la presse luxembourgeoise (en langue allemande).

Tageblatt 11.11.2019

Luxemburger Wort 13.11.2019

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Conférences, Tables rondes / Débats

Le maintien de la paix en Europe entre idéal et réalité

Invitation

Samedi 9 novembre de 10h00 à 12h00
au Creative Hub 1535° à Differdange (115 rue Émile Mark), Luxembourg

Nous invitons tous nos membres ainsi que toute personne intéressée à assister à notre conférence suivie par un débat politique, le samedi 9 novembre 2019 à Differdange au Creative Hub 1535°, au Luxembourg.

Un expert sur les questions de paix et de guerre en Europe, Monsieur Dr. Bruno Schoch, Senior Researcher de la Fondation hessienne pour la recherche sur la paix et les conflits de l’Institut Leibniz de Francfort-sur-le-Main, tiendra une conférence en allemand sur le thème «Le maintien de la paix en Europe entre idéal et réalité».

À cette conférence avec débat politique sont invités à prendre part des représentants des partis politiques luxembourgeois siégeant à la Chambre des députés ainsi que des représentants des partis politiques allemands.

Ont confirmé pour l’instant leur participation :

  • Monsieur Gary Diderich, déi Lénk
  • Monsieur Fernand Kartheiser, ADR
  • Monsieur Sven Clement, Piratepartei Lëtzebuerg
  • Madame Tilly Metz, déi Gréng
  • Monsieur Thomas Barth, porte-parole de la politique de l’Europe du parti des chrétiens démocrates (CDU) du parlement de la Rhénanie-Palatinat
  • Monsieur Stefan Thielen, chef de file du groupe parlementaire du parti des chrétiens démocrates (CDU) du parlement de la Sarre
Actions de soutien

Nouvel appel à aider Lev Borodin

Samedi 17 et dimanche 18 août 2019, nous avons été au sanctuaire San Pasquale Baylòn à Ostra Vetere (Italie), où nous avons remercié pendant les messes tous les paroissiens pour leurs dons de l’année dernière qui ont permis à Lev Borodin de commencer et de poursuivre pendant toute l’année ses études en informatique à l’université de Kiev. Nous avons à nouveau expliqué la motivation qui nous pousse en tant qu’association « Ad pacem servandam » à aider ce jeune homme. Lev a aussi écrit une lettre à cette communauté, dans laquelle il remercie de tout cœur ceux qui l’ont soutenu. Des passages ont été cités pendant les messes.
Avec l’accord et le soutien des pères franciscains du sanctuaire, nous avons réitéré notre appel pour continuer à soutenir Lev, réfugié de Donetsk à Kiev, et à lui financer la prochaine année de ses études universitaires. Notre appel a permis de rassembler la somme de 1065 €.

Actions de soutien

Nouvelles de deux étudiants ukrainiens dont nous soutenons les études grâce à des dons

Deux étudiants que nous soutenons actuellement en Ukraine grâce à nos dons viennent de passer avec succès leur année universitaire 2018-2019.

Il s’agit d’une part de Susanna Aksenkova, que nous soutenons depuis 2016. Susanna est une étudiante assidue et douée, qui a terminé ses études secondaires à Kramatorsk avec la note maximale. À cause de la guerre elle a dû fuir de Horlivka (actuellement occupée) avec sa mère. Grâce à nos aides, elle a la possibilité de faire des études de médecine et poursuivre son rêve de devenir médecin. Grâce à nos dons, nous pouvons notamment payer le loyer de la chambre d’étudiant de Susanna à Kharkiv ainsi que les livres dont elle a besoin.

Voici un extrait de la lettre qu’elle nous a envoyée récemment :
« Bonjour.
J’ai très bien réussi mes examens de la session d’été. Je vais bien.
J’aimerais particulièrement vous remercier pour votre aide financière. Sans cet argent je ne serais pas à même de suivre des conférences scientifiques et pratiques ainsi que des séminaires dans ma matière. Grâce à votre aide je peux payer la publication de mes articles de recherche et aussi couvrir les frais de voyage quand je dois me déplacer dans d’autres villes pour suivre des conférences. De plus, je puis me procurer tous les manuels nécessaires pour mes études universitaires. Pendant les vacances d’été je resterai à Kharkiv et je travaillerai dans la clinique universitaire. Récemment je suis devenue membre de l’association des étudiants ukrainiens Ingenius et ensemble avec d’autres membres nous organisons des séminaires tenus par des médecins praticiens pour un public étudiant. Le prochain séminaire aura lieu en septembre.
Grâce à votre aide je peux combiner mes études avec toutes ces activités. Je remercie toutes les personnes qui me soutiennent avec leurs dons. Je souhaite à tous une bonne santé et bon repos durant les vacances d’été.
Susanna, le 25 juillet 2019. »

Vous pouvez lire toute l’histoire de Susanna ici .

 

Depuis septembre 2018 nous soutenons par ailleurs Lev Borodin, un jeune étudiant en informatique, dont la famille est réfugiée interne de Donetsk. Son cas nous a été communiqué par la Caritas d’Ukraine.
La famille ukraino-russe de Lev a dû fuir Donetsk, en raison aussi de leur appartenance à l’Église gréco-catholique.

Irina, la mère de Lev, nous a écrit dans une lettre :
« Nous n’avons pas voulu croire à la possibilité d’une guerre jusqu’au dernier moment. Nous avons participé aux actions de protestation pacifiques, au marathon de prière, qui avait réuni les personnes de différentes confessions dans la prière pour la paix. Mais cela n’a servi à rien. On a fait venir à Donetsk des hommes armés étrangers qui ont tiré sur les manifestants pacifiques avec des pierres et des cocktails Molotov. Peu après il y a eu des fusillades près de l’école ; l’aéroport de Donetsk a été bombardé et l’église gréco-catholique de notre paroisse a été détruite. Nous avons alors pris la décision de fuir provisoirement, dans l’espoir de revenir bientôt quand il y aura de nouveau la paix. »

Mais jusqu’à maintenant cela n’a pas été le cas. La famille a fui vers Dnipro, où ils ont souffert de discrimination. Ils ont dû changer trois fois d’habitation. Le père de la famille n’a pas trouvé de travail jusqu’à maintenant, si ce n’est quelques petits jobs occasionnels. L’état de santé de Lev, qui souffre d’une pathologie thyroïdienne autoimmune congénitale, s’est détérioré durant la fuite. Il a dû prendre des doses de plus en plus élevées de préparations hormonales. Il souffre par ailleurs d’une cyphose. Cela signifie des dépenses importantes en médicaments, analyses et kinésithérapie pour la famille.
Lev a passé son bac en 2018 et voulait devenir informaticien. Le coût de ses études était cependant trop élevé pour sa famille. Nous avons décidé en été 2018 de soutenir Lev dans ses études en lui payant les frais d’inscription à l’université et le loyer de son logement.

Lev nous écrit dans sa dernière lettre :
« Je voudrais remercier vivement toutes les personnes qui ont fait des dons pour moi. Cet argent m’a permis d’étudier pendant une année entière à l’université de Kiev. J’ai beaucoup appris pour mon futur métier. En hiver nous avions aussi un stage, où j’ai pu mettre en pratique des connaissances acquises théoriquement, et où j’ai pu élaborer un projet pour la protection de l’environnement. Cela me plaît beaucoup de faire mes études à Kiev, où j’ai trouvé de nombreux nouveaux amis. Sans votre aide tout cela n’aurait pas été possible. Je vous remercie très fort.
Lev Borodin, le 23 juillet 2019. »

Vous pouvez lire toute l’histoire de Lev ici .

Conférences, Sorties

KZ Hinzert « Dir sidd net vergiess! »

Le jeudi 20 septembre le Musée National de la Résistance d’Esch-sur-Alzette invitait à 19h à la première projection d’un nouveau documentaire relatant la vie quotidienne des internés au camps de concentration de Hinzert, situé en Allemagne près de la frontière luxembourgeoise.
L’accent est mis sur les nombreux Luxembourgeois qui ont passé un temps plus ou moins long dans ce camp ou qui y sont morts suite aux tortures et à la vie inhumaine qui y régnait. Le documentaire relate aussi la visite de jeunes adultes de l’École de la Deuxième Chance du Luxembourg ainsi que de leurs enseignants. Leurs impressions sur les lieux qu’ils donnent aux spectateurs soulignent l’importance de Hinzert pour l’histoire et la mémoire des Luxembourgeois.
Ce documentaire d’un peu plus d’une heure a été réalisé par le metteur en scène allemand Julian Weinert qui en a fait son travail de thèse pour le master passé à l’université de Mayence.
Était présent également M. Georg Mertes, président du Förderverein Gedenkstätte KZ Hinzert e.V.
Ensemble avec quelques jeunes membres de notre association, nous avons assisté à la projection du film et participé à la discussion qui s’en est suivie.
Le film sera en vente en fin d’année sur DVD.

Mémorial du camp de concentration Hinzert

(Photo faite et mise à dispositon par M. Georg Mertes)

Actions de soutien

Appel à aider Lev Borodin

Lors de messes du dimanche du 5 août 2018, avec l’accord des frères franciscains du couvent d’Ostra Vetere (Italie), nous avons fait un appel dans les messes à soutenir par un don le jeune Lev Borodin qui a fui avec sa famille les territoires occupés par les séparatistes pro-russes en Ukraine de l’est.
Lors de notre intervention nous avons expliqué pourquoi il était juste de l’aider à faire ses études et à être soigné pour ses maladies qui se sont aggravées suite à la fuite de son lieu natal.
Voir notre rubrique Aides aux victimes où son cas est expliqué.
Cet appel nous a permis de rassembler la somme de 975 euros.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tables rondes / Débats

L’impact du conflit armé en Ukraine sur la paix en Europe

Dans le cadre d’apporter plus d’informations et d’éclaircissements sur la guerre en Ukraine de l’est, nous avons invité, du 2 au 4 mars 2018, Madame Savchenko Nadiia au Luxembourg au Salon du livre et des cultures. Elle est députée ukrainienne et ancienne combattante de l’armée ukrainienne, faite prisonnière par les séparatistes pro-russes dans le conflit de l’est de l’Ukraine. Sur pression du Parlement européen, Madame Savchenko a été libérée en 2016.

À cette occasion elle participera à Differdange à une table ronde avec débat politique, organisé en collaboration avec la ville de Differdange le samedi 3 mars au Creative Hub 1535° de 10h à 12h. Le thème est “L’impact du conflit armé en Ukraine sur la paix en Europe”. À ce débat sont invités a prendre part des représentants des partis politiques luxembourgeois siégeant à la Chambre des députés. Une traduction est assurée en allemand ou en français.
Ont confirmé pour l’instant leur participation :

  • Monsieur Fernand Kartheiser, adr
  • Monsieur Yves Cruchten, LSAP
  • Monsieur Claude Radoux, dp
  • Monsieur Gary Diderich, déi lenk

En outre, il y aura une conférence de Madame Savchenko de 14h00 à 15h30 à la LuxExpo au Kirchberg (salle 1er étage), où elle présentera son livre autobiographique qui relate surtout ses expériences vécues dans la guerre en Ukraine de l’Est.
Une traduction est assurée en allemand ou en français.

Madame Savchenko sera présente au Salon du Livre avec un stand à part, le samedi après la conférence jusqu’à 18h30, et le dimanche de 12h00 à 16h30. Une interprète se tient à disposition pour le français et l’allemand.

Concerts

Concert de bienfaisance au LGE

Mercredi 27 septembre avait lieu dans la salle des fêtes du Lycée de Garçons d’Esch-sur-Alzette le premier concert au profit des victimes de guerre dans l’est de l’Ukraine. David Ianni, pianiste et compositeur internationalement reconnu et ancien élève du LGE, a offert une prestation de ses pièces préférées. Au milieu du concert, Susanna Aksenkova, une étudiante ukrainienne, a raconté comment elle a survécu aux nombreux bombardements à Horlivka (Est de l’Ukraine, Donbass) en 2014 et en 2015. La fuite avec sa famille a signifié pour elle recommencer à zéro dans l’Ukraine libre. Actuellement elle est soutenue financièrement par notre A.s.b.l. pour faire ses études de médecine à Kharkiv. Un interlude musical a été assuré par les soeurs Eva et Tonia Schockmel de la section musicale du LGE.
Nous remercions la direction et le service technique du LGE, les musiciens pour leur prestation et le public pour ses dons généreux (810€) au profit des victimes et des déplacés internes de la guerre dans l’Est de l’Ukraine.