Actions de soutien

Réussite de l’opération « Igor »

Dans la Newsletter No. 10 nous avions fait un appel pour soutenir l’opération urgente d’Igor, victime civile gravement blessée en février 2021 lors d’affrontements entre l’armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes.

Depuis lors Igor attendait chez lui la possibilité d’être opéré. Mais la famille ne pouvait rassembler l’argent nécessaire qui devait être payé avant l’intervention chirurgicale. Entre-temps l’état d’Igor s’aggravait.

Fin avril nous avons su de son cas par une de nos connaissances. Nous avons décidé alors de payer les frais de l’opération et tous les traitements nécessaires.

Courant mai l’opération, qui avait été reportée à plusieurs reprises, a pu être faite. C’était une opération qui a duré du matin au soir et où tous les morceaux de projectile qu’Igor avait reçus dans l’abdomen ont été retirés. Et ses organes ont été remis à leur place. Igor est resté un mois à l’hôpital et a passé une période postopératoire très dure.

Aujourd’hui il est rentré chez lui et continue un traitement journalier de réhabilitation dans un hôpital. Pendant des semaines il devra garder un régime strict mais restera invalide pour le restant de sa vie.

Dans un récent appel téléphonique, il remercie notre association et tous les donateurs qui ont spontanément fait un don pour lui sauver la vie.

Actions de soutien, Newsletter-fr

Igor, victime civile de la guerre dans l’est de l’Ukraine

Cette guerre, qui a quasiment disparu de nos médias, continue chaque jour à faire ses victimes. Voici un cas urgent que notre association « Ad Pacem » a décidé de soutenir ces jours-ci, avec votre aide si possible.

Il s’agit d’une opération urgente du jeune Igor, victime civile blessée par balles sur la ligne de front. Sa famille ne possède pas l’argent nécessaire pour payer l’opération ainsi que son séjour à l’hôpital.

Opération chirurgicale urgente

Ces dernières semaines, les tirs ont repris d’intensité sur la ligne de front où se font face l’armée ukrainienne et les séparatistes armés de la Russie. Un grand nombre de familles continuent à y vivre car elles ne peuvent pas fuir ailleurs, n’ayant pas d’amis ni de familles pouvant les accueillir.

C’est le cas d’Igor, âgé de vingt-deux ans, qui vit avec son père (ce dernier gagne sa vie par des boulots de fortune) dans un village situé à proximité de la ligne de front.

Fin février dernier, il se trouvait dans son jardin lorsqu’il a été blessé grièvement par des balles perdues à l’abdomen et à la main. Une première opération s’est faite pour traiter dans l’urgence et de manière provisoire sa blessure à l’abdomen et lui a enlevé deux doigts. La deuxième opération, plus importante, a été reportée plusieurs fois à cause de la crise sanitaire du Covid qui sévit dans la région. Nous savons que la situation financière du père ne lui permet pas de payer cette deuxième opération qui devrait se faire mercredi prochain 19 mai. Cette opération ne se fera pas s’il ne paie pas d’avance l’hôpital et n’apporte pas les médicaments qu’il devra acheter au préalable. Le chirurgien lui a déconseillé d’acheter des médicaments russes, certes moins chers mais aussi de moindre qualité et de surcroît inefficaces pour cette opération.

C’est à travers une bonne connaissance que nous aidons depuis des années que nous avons été mis en relation téléphonique avec le père d’Igor, désespéré. L’opération est nécessaire pour sauver la vie de son fils, qui devra rester au moins vingt jours à l’hôpital avec des traitements spéciaux. Et c’est aussi au père d’acheter tous les médicaments pour l’après-opération.

D’après les informations dont nous disposons actuellement, les dépenses de l’opération d’Igor s’élèvent à 800 €, l’achat des médicaments à 400 €, l’hospitalisation avec les médicaments spéciaux à 400 €. Il faut savoir qu’un ouvrier moyen gagne au mieux 150 € par mois en moyenne dans les territoires occupés par les séparatistes pro-russes, ce qui n’est pas le cas du père qui n’a pas de travail rémunéré.

Nous en appelons à votre générosité pour aider Igor. Chaque don, aussi modeste soit-il, fait une différence.

Vous pouvez faire votre don sur notre compte bancaire IBAN LU28 0099 7800 0064 0276 (BIC : CCRALULL) avec la mention « Opération Igor ».

Nous vous remercions vivement et nous vous tiendrons informés du suivi de cette aide urgente dans les semaines à venir.

Actions de soutien

Notre calendrier 2021 est désormais disponible

Plusieurs membres de notre association « Ad Pacem servandam » ont parcouru une centaine de kilomètres dans les préalpes vicentines entre 1.600 et 2.300 mètres d’altitude au nord de l’Italie le long du « Sentiero della Pace », le Chemin de la Paix. Ce chemin retrace la ligne de front de la Première Guerre mondiale, notamment de 1915 à 1918 entre l’Italie et l’Autriche-Hongrie. Il nous importait de comprendre sur les lieux à quel point les guerres sont inhumaines et destructrices. Les photos de ce calendrier témoignent de notre expérience.

Le profit de cette vente est destiné entièrement à une bourse
d’études d’un jeune Ukrainien, Sergej
, qui a décidé cet été de fuir sa
ville natale occupée par les Russes pour vivre et faire ses études en
Ukraine libre.

Notre calendrier 2021 est en vente au prix de 10€ auprès de la Librairie Diderich (Esch-sur-Alzette, Luxembourg), du Weltbuttek (Esch-sur-Alzette, Luxembourg), de la Librairie Virgule (Longwy, France).

Sinon, vous pouvez aussi commander le calendrier sur notre site grâce au formulaire ci-après et nous faire un virement sur notre compte bancaire IBAN LU28 0099 7800 0064 0276 (CCRALULL). Dès réception du paiement nous vous contacterons pour coordonner la livraison d’un commun accord.

Lire la suite « Notre calendrier 2021 est désormais disponible »
Actions de soutien

MARCHE POUR LA PAIX SUR LE FRONT DE LA GUERRE DE 1915-18

Pendant une semaine, du lundi 7 au vendredi 11 septembre 2020, quelques-uns de nos membres ont parcouru une partie du Sentiero della Pace (Sentier de la Paix) qui longe le Front italien ou Front alpin de la Première Guerre mondiale sur 650 km. C’est là que se confrontaient entre 1915 et 1918 les armées italiennes et austro-hongroises. Le parcours choisi se situe dans les Préalpes vicentines, dans les environs de Rovereto et du lac de Garde.

Il s’agissait de découvrir sur des lieux de cette « Grande Guerre », comme l’appellent les Italiens, cette réalité très dure d’une guerre des montagnes, peu connue en Europe alors qu’elle a fait plus d’un million de victimes dans les corps militaires des deux pays.

Lire la suite « MARCHE POUR LA PAIX SUR LE FRONT DE LA GUERRE DE 1915-18 »
Actions de soutien, Newsletter-fr

Newsletter nº 7

APPEL DONS – Opération chirurgicale urgente

Chers membres,

Cet article diffère des précédents !
Nous en appelons à votre générosité pour aider une personne qui nécessite tout de suite une opération coûteuse qui sauvera sa vie. Elle vit dans les territoires occupés par les séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine.

Les faits
Le 3 mai dernier, Irina (nom changé pour préserver l’identité) fait une crise de reins. Elle est transportée d’urgence dans un proche hôpital qui constate un calcul de 2 cm de diamètre dans un des reins. Une première opération sert à déplacer le calcul pour permettre de nouveau le flux des liquides à l’intérieur du rein. Mais, il faut absolument enlever ce calcul. Ce n’est possible qu’avec des méthodes sophistiquées que l’hôpital ne possède pas. Il faut pour cela aller dans un autre hôpital qui possède les instruments adaptés. 

Lire la suite « Newsletter nº 7 »

Actions de soutien

Instruments de musique pour jeunes à Avdiivka

Notre asbl « Pour la Paix et contre la Guerre » a financé et envoyé en 2019 tous les instruments de musique à un groupe de jeunes qui désirent opposer la musique à la guerre.

Avdiivka est une ville industrielle en Ukraine, qui avoisine la ville de Donetsk contrôlée par des milices pro-russes. Dans la période d’avant la guerre, c’est-à-dire avant 2014, la vie culturelle était principalement concentrée à Donetsk. À Avdiivka, il n’y avait que des usines et des cités-dortoirs. Depuis l’été 2014, les habitants d’Avdiivka vivent à proximité de la ligne de front.

Un couple ukrainien-patriotique, Svetlana et Oleksiy Savkevych, se consacre depuis le début de la guerre à la promotion des activités de loisirs pour les jeunes de leur ville. En mai 2018, ils ont même réussi à organiser un festival de la culture ukrainienne à Avdiivka.

Ce festival a suscité un grand intérêt pour la musique chez les jeunes. C’est pourquoi Oleksiy a voulu trouver et aménager une salle de musique pour les jeunes. Ce devrait être un espace où les jeunes pourraient se rencontrer loin de la rue et de la guerre, apprendre les uns des autres et faire de la musique ensemble.
Lire la suite « Instruments de musique pour jeunes à Avdiivka »

Actions de soutien

Calendrier 2020 avec les photos de la marche pour la paix

De fin juillet à début septembre 2019, un jeune membre de notre association, M. Anselmo Malvetti, a entrepris une marche pour la paix à partir du lac de Genève jusqu’au bord de la méditerranée. Il a voulu ainsi attirer l’attention sur la guerre russo-ukrainienne qui a fait depuis 2014 plus de 14.000 morts et a fait fuir 1,5 millions d’Ukrainiens de leurs territoires d’origine. La plupart se sont réfugiés en Ukraine libre.

EefaltOnTour3

En automne, Anselmo nous a remis les douze plus belles photos qu’il a prises pendant sa marche pour en faire, grâce au design de Lisa Battestini, un beau calendrier pour 2020.

Lire la suite « Calendrier 2020 avec les photos de la marche pour la paix »

Actions de soutien

Actions d’aide pour enfants réfugiés à Dnipro

Au cours du mois de novembre 2019 la Caritas ukrainienne de Dnipro (grande ville dans l’est de l’Ukraine) nous a demandé si nous avions des vêtements, des souliers et des cadeaux pour envoyer à une quarantaine d’enfants de familles de réfugiés, âgés de 1 à 15 ans.
C’est de façon spontanée et rapide qu’une partie de nos membres que nous avons contactés ont donné des vêtements pour enfants, des souliers et des cadeaux. Deux cartons ont aussi été donnés par la Croix Rouge de Villerupt (F).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La communauté gréco-catholique de Dnipro organise l’aide pour ces familles qui ont fui les territoires occupés par les séparatistes pro-russes de Luhansk et Donezk. Tous ont fui pour des motifs politiques et/ou religieux.
Le 15 décembre cinq gros cartons avec un total de 80 kg ont été envoyés à Dnipro où ils sont arrivés le 20 décembre. Tout a été partagé entre les enfants, les jeunes et leurs parents.

Lire la suite « Actions d’aide pour enfants réfugiés à Dnipro »