Actions de soutien, Newsletter

Igor, victime civile de la guerre dans l’est de l’Ukraine

Cette guerre, qui a quasiment disparu de nos médias, continue chaque jour à faire ses victimes. Voici un cas urgent que notre association « Ad Pacem » a décidé de soutenir ces jours-ci, avec votre aide si possible.

Il s’agit d’une opération urgente du jeune Igor, victime civile blessée par balles sur la ligne de front. Sa famille ne possède pas l’argent nécessaire pour payer l’opération ainsi que son séjour à l’hôpital.

Opération chirurgicale urgente

Ces dernières semaines, les tirs ont repris d’intensité sur la ligne de front où se font face l’armée ukrainienne et les séparatistes armés de la Russie. Un grand nombre de familles continuent à y vivre car elles ne peuvent pas fuir ailleurs, n’ayant pas d’amis ni de familles pouvant les accueillir.

C’est le cas d’Igor, âgé de vingt-deux ans, qui vit avec son père (ce dernier gagne sa vie par des boulots de fortune) dans un village situé à proximité de la ligne de front.

Fin février dernier, il se trouvait dans son jardin lorsqu’il a été blessé grièvement par des balles perdues à l’abdomen et à la main. Une première opération s’est faite pour traiter dans l’urgence et de manière provisoire sa blessure à l’abdomen et lui a enlevé deux doigts. La deuxième opération, plus importante, a été reportée plusieurs fois à cause de la crise sanitaire du Covid qui sévit dans la région. Nous savons que la situation financière du père ne lui permet pas de payer cette deuxième opération qui devrait se faire mercredi prochain 19 mai. Cette opération ne se fera pas s’il ne paie pas d’avance l’hôpital et n’apporte pas les médicaments qu’il devra acheter au préalable. Le chirurgien lui a déconseillé d’acheter des médicaments russes, certes moins chers mais aussi de moindre qualité et de surcroît inefficaces pour cette opération.

C’est à travers une bonne connaissance que nous aidons depuis des années que nous avons été mis en relation téléphonique avec le père d’Igor, désespéré. L’opération est nécessaire pour sauver la vie de son fils, qui devra rester au moins vingt jours à l’hôpital avec des traitements spéciaux. Et c’est aussi au père d’acheter tous les médicaments pour l’après-opération.

D’après les informations dont nous disposons actuellement, les dépenses de l’opération d’Igor s’élèvent à 800 €, l’achat des médicaments à 400 €, l’hospitalisation avec les médicaments spéciaux à 400 €. Il faut savoir qu’un ouvrier moyen gagne au mieux 150 € par mois en moyenne dans les territoires occupés par les séparatistes pro-russes, ce qui n’est pas le cas du père qui n’a pas de travail rémunéré.

Nous en appelons à votre générosité pour aider Igor. Chaque don, aussi modeste soit-il, fait une différence.

Vous pouvez faire votre don sur notre compte bancaire IBAN LU28 0099 7800 0064 0276 (BIC : CCRALULL) avec la mention « Opération Igor ».

Nous vous remercions vivement et nous vous tiendrons informés du suivi de cette aide urgente dans les semaines à venir.

Actions de soutien, Newsletter

Newsletter nº 7

APPEL DONS – Opération chirurgicale urgente

Chers membres,

Cet article diffère des précédents !
Nous en appelons à votre générosité pour aider une personne qui nécessite tout de suite une opération coûteuse qui sauvera sa vie. Elle vit dans les territoires occupés par les séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine.

Les faits
Le 3 mai dernier, Irina (nom changé pour préserver l’identité) fait une crise de reins. Elle est transportée d’urgence dans un proche hôpital qui constate un calcul de 2 cm de diamètre dans un des reins. Une première opération sert à déplacer le calcul pour permettre de nouveau le flux des liquides à l’intérieur du rein. Mais, il faut absolument enlever ce calcul. Ce n’est possible qu’avec des méthodes sophistiquées que l’hôpital ne possède pas. Il faut pour cela aller dans un autre hôpital qui possède les instruments adaptés. 

Lire la suite « Newsletter nº 7 »

Newsletter

Newsletter 6

Chers membres,

Nous avons tenu notre troisième Assemblée générale le 5 février 2020 à Differdange au Centre culturel régional « Aalt Stadhaus ». Pour lire le compte-rendu, veuillez consulter notre site web:

Nous vous informons qu’ à partir de maintenant vous pouvez nous rejoindre aussi sur la page Facebook: https://www.facebook.com/pg/Ad.pacem.servandam/about/

Par la présente, nous vous invitons cordialement à assister à la conférence de M. Gabriel Becker le samedi 29 février 2020 de 15h30 à 17h au 2ème étage au Salon du Livre et des cultures à LuxExpo – Kirchberg Luxembourg. Le thème de la conférence est:

Le BAN SAINT-JEAN :

lutte pour la mémoire d’un camp de prisonniers ukrainiens et soviétiques en Moselle

Nous serions contents de vous accueillir nombreux pour connaître cette page d’histoire inconnue qui a eu lieu près de la frontière luxembourgeoise pendant la 2ème Guerre mondiale.

Meilleures salutations,

Claude Pantaleoni
Président

Newsletter

Newsletter 5

Le maintien de la paix en Europe – entre idéal et réalité

INVITATION

Samedi 9 novembre 2019 de 10h00 à 12h00
au Creative Hub 1535° à Differdange (115 rue Émile Mark)

Chers membres,

Nous vous invitons cordialement à assister à notre conférence suivie par un débat politique, le samedi 9 novembre 2019 à Differdange au Creative Hub 1535°, au Luxembourg.

Un expert sur les questions de paix et de guerre en Europe, Monsieur Dr. Bruno Schoch, Senior Researcher de la Fondation hessienne pour la recherche sur la paix et les conflits de l’Institut Leibniz de Francfort-sur-le-Main, tiendra une conférence en allemand sur le thème «Le maintien de la paix en Europe entre idéal et réalité».

À cette conférence avec débat politique sont invités à prendre part des représentants des partis politiques luxembourgeois siégeant à la Chambre des députés ainsi que des représentants des partis politiques allemands.

Ont confirmé leur participation :
• Monsieur Gary Diderich, déi Lénk
• Monsieur Fernand Kartheiser, ADR
• Monsieur Sven Clement, Piratepartei Lëtzebuerg
• Madame Tilly Metz, déi Gréng
• Monsieur Thomas Barth, porte-parole de la politique de l’Europe du parti des chrétiens démocrates (CDU) du parlement de la Rhénanie-Palatinat
• Monsieur Stefan Thielen, chef de file du groupe parlementaire du parti des chrétiens démocrates (CDU) du parlement de la Sarre

Nous serions contents de pouvoir vous accueillir nombreux samedi matin.
Si vous comptez venir en voiture, vous pourrez profiter du parking payant sur le site du Creative Hub 1535°.

Meilleures salutations,

Claude Pantaleoni
Président

Newsletter

Newsletter 4

L’idée de paix en Europe – entre idéal et réalité

Chers membres,

ce Newsletter vous fait part de quelques activités que nous avons organisées depuis ce printemps autour du thème de la paix et de la guerre.

Veuillez tout d’abord consulter le compte-rendu de la conférence que l’historienne ukrainienne Olena STYAZHKINA a donné en mars 2019 au Salon du livre et des cultures à Luxembourg.
Après cette lecture vous saurez les motifs réels de l’occupation de l’Ukraine de l’est et la situation très dure que vit la population dans le Donbass ukrainien occupé par l’armée russe qui soutient les séparatistes.

Le 6 juillet , nous avons visité avec une vingtaine de jeunes membres de notre association le Musée Guerre et Paix à Novion Porcien, près de Sedan dans les Ardennes françaises qui a ouvert ses portes en 2018. On y apprend surtout l’importance des trois grands conflits qui ont ravagé notre région depuis 1870.

Cet été notre jeune membre Anselmo Malvetti, étudiant en Suisse, a lui-même organisé sa marche pour la paix du Lac Leman jusqu’au bord de la Méditerranée. Il a ainsi voulu montrer que dans les territoires occupés de l’est de l’Ukraine beaucoup de jeunes de son âge n’ont pas cette liberté de mouvement et cette paix au quotidien.

Le 9 novembre 2019 nous avons invité un expert qui travaille sur les questions de paix et de guerre en Europe. Il s’agit de M. Dr. Bruno Schoch, Senior Researcher, de la Leibniz-Institut Hessische Stiftung Friedens- und Konfliktforschung de Francfort/Main. La conférence aura pour thème
Une paix pour toute l’Europe – entre idéal et réalité » (Gesamteuropäische Friedensordnung zwischen Idee und Realität).
Vous êtes tous invités à cette conférence qui permettra aussi aux politiciens invités d’intervenir et de débattre. Elle aura lieu le samedi 9 novembre au Hub 1535° à Differdange, de 10 à 12h30.

Nous vous invitons à visiter notre site www.adpacem.org pour plus d’informations.

Pour l’asbl « Ad pacem servandam » (Pour la Paix et contre la Guerre)

Claude Pantaleoni
(Président)

Newsletter

Newsletter 3

Notre invitée Olena STYAZHKINA

Ensemble avec le CLAE, le Comité de liaison avec les associations d’étrangers au Luxembourg, nous avons le plaisir d’inviter l’historienne ukrainienne Madame Olena STYAZHKINA (voir sa biographie sur notre site adpacem.org) dans notre Grande Région. Le but est de mieux comprendre les dessous et les issues pacifiques possibles de cette guerre qui se déroule dans l’est de l’Ukraine.

Veuillez voir ci-dessous les possibilités que vous avez, du jeudi 28 février au 3 mars, de rencontrer cette historienne qui est aussi une écrivaine:

le jeudi 28 février elle sera, de 16 à 17 h l’invitée d’une émission d’élèves à la
radio ARA à Luxembourg-ville (fréquence 102,9 & 105,2)

le jeudi 28 février, en collaboration avec le Musée de la Résistance Nationale à Esch-sur-Alzette (Place de la Résistance), elle donnera à 19 h une conférence « Regards sur la guerre du Donbass »

le vendredi 1er mars, elle animera à partir de 19h une soirée littéraire à la librairie « Diderich » à Esch-sur-Alzette (2, rue Victor Hugo) où elle lira en tant qu’écrivaine, de son œuvre « Guerre. Paix. Amour »

le samedi 2 mars, elle tiendra de 15h30 à 17h à Luxembourg-ville, au Kirchberg, dans le cadre du Salon du Livre et des Cultures (2è étage) une conférence sur le thème: « Ukraine dans la guerre et l’occupation de 2014 à 2019 »

le samedi et le dimanche 2 et 3 mars elle sera l’invitée de notre stand au Salon du Livre et des Cultures au Kirchberg à Luxembourg-ville.

le dimanche 3 mars elle rencontrera nos membres à Villerupt Cantebonne (F)

Je vous invite à venir écouter Madame Styazkhina et à participer aux débats lors de ces conférences qui nous aideront à mieux nous faire une idée sur cette guerre du Donbass ukrainien et les voies pacifiques possibles.

Pour l’asbl « Pour la Paix et contre la Guerre »

Claude Pantaleoni
Président

Newsletter

Newsletter 2

Pour une culture de la Paix

Chers membres,

Avec notre asbl nous avons entrepris en ce début 2019 des initiatives pour promouvoir une culture de la paix. Nous vous en faisons part ici.

Au cours du mois de janvier, des élèves du Lycée de Garçons d’Esch-sur-Alzette (L) ont organisé pendant leurs récréations une vente de gâteaux apportés par une soixantaine d’entre eux. Cette action de solidarité a permis de rassembler 700 € destinés à aider l’historienne ukrainienne Ljuba Zareckaja et son enfant, restés sans moyens de subsistance dans la ville de Donetsk.
Dans ce même ordre d’idées, le Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD), une ONG française, vient de rappeler à ses adhérents que 60% des populations qui souffrent de la faim vivent dans des pays qui subissent des conflits armés (voir notre article sur adpacem.org). Nous avons été chez eux lors de leur assemblée locale de Villerupt-Audun (F).

Enfin notre asbl a organisé deux sorties en lien avec nos objectifs.
Le samedi 26 janvier 2019, le comité ainsi que douze jeunes membres de notre asbl ont visité la localité de Thil (F), où se trouvait en 1943-44 un camp de concentration allemand, ainsi que la Mine où devaient travailler ces prisonniers.
Le 8 février nous avons visité une exposition à Metz (Cloître des Recollets) organisée par l’association « Echanges Lorraine-Ukraine » et qui informait sur la famine organisée en Ukraine (Holodomor) par Staline dans les années 1932-33.

L’actualité continue à nous parler de guerres qui sont loin de l’Europe (Syrie, Irak, Libye, …) mais évite en même temps d’évoquer la guerre dans l’Est de l’Ukraine, qui fait chaque jour ses morts. Ce conflit aux confins de l’Europe ne trouve toujours pas de solution pacifique alors que la situation humanitaire de la population des territoires occupés par les séparatistes pro-russes se dégrade. Malheureusement, nos médias n’en parlent plus, ce qui fait penser aux gens d’ici que ce conflit n’existe pas/plus.

Ces raisons nous ont motivés à inviter l’historienne ukrainienne, Madame Olena Styazhkina (voir sa biographie sur notre site) à venir nous présenter la situation actuelle de cette guerre dans l’est de Ukraine. Elle sera dans notre Grande Région du jeudi 28 février au 3 mars.
Nous vous invitons à visiter notre site www.adpacem.org pour plus d’informations.

Pour l’asbl « Pour la Paix et contre la Guerre »

Claude Pantaleoni
Président

Newsletter

Newsletter 1

Pour la Paix et contre la Guerre

Chers membres,

Notre asbl « Pour la Paix et contre la Guerre », dénommée aussi « Ad Pacem », existe maintenant depuis un an. C’est le moment de faire un premier bilan. Différents conflits armés sont toujours d’actualité en Europe, le plus violent étant la guerre dans l’est de l’Ukraine. C’est pour cela que ce pays est resté au centre de nos préoccupations.

Il y a peu d’informations dans nos médias sur la situation dans ce pays. C’est pourquoi nous avons invité pour notre première conférence de presse en septembre 2017 une jeune étudiante, Susanna Aksenkova, qui a échappé de justesse à la mort lors des bombardements de sa ville natale Horlivka. Elle s’est échappée avec sa mère en Ukraine libre. Aujourd’hui, elle étudie à l’université de Charkiv, soutenue par notre aide financière.

Ensemble avec le CLAE, organisateur du Festival des migrations et du Salon du Livre et des cultures au Luxembourg, nous avons invité, début mars 2018, la députée ukrainienne Nadija Savchenko qui a combattu au front est-ukrainien et a été prisonnière en Russie avant d’être proclamée héros national ukrainien et avoir été élue au Parlement de son pays.
Au cours de plusieurs conférences et interviews accordés à des médias au Luxembourg et en Lorraine, elle a expliqué combien difficile reste le rétablissement de la paix dans son pays.
C’est pourquoi nous continuons d’aider des réfugiés internes qui ont fui la guerre et les territoires occupés par les forces pro-russes dans l’est de l’Ukraine. Certaines personnes reçoivent notre aide à l’intérieur de ces territoires.

Plusieurs activités ont été organisées au cours de l’année (p.ex. ventes de gâteaux au Lycée de Garçons d’Esch-sur-Alzette, concerts de bienfaisance, etc.) pour aider ces victimes ukrainiennes.

L’éducation à une culture de la paix et la connaissance de notre histoire européenne, marquée par de nombreuses guerres nous tient à coeur. Début juillet, nous avons visité avec des jeunes qui sont membres de notre association un spectacle « Sons et Lumières » qui retraçait à Verdun des scènes de la Première Guerre Mondiale.
Vous êtes plus de quatre-vingts personnes à nous soutenir aujourd’hui. Grâce à vous nous continuons nos activités pour la promotion de la Paix et contre la Guerre.
Pour plus d’informations, consultez notre site web ajourné : http://adpacem.org

Nous disposons par ailleurs d’une nouvelle adresse mail [email protected] qui remplacera désormais l’ancienne adresse. Nous vous invitons donc à mettre à jour votre carnet d’adresses.

En dernier lieu, suivant le Règlement Général sur la Protection des Données (UE) 2016/679, se rapportant à la protection des personnes physiques à l’égard des données à caractère personnel, nous tenons à vous assurer que nous ne partageons pas vos données personnelles.
Si vous recevez ce mail, vous faites actuellement partie de la liste des abonnés de notre newsletter en tant que membres de notre asbl. Si toutefois vous désirez ne plus recevoir nos newsletters, laissez-le-nous savoir en nous faisant parvenir un courriel à notre nouvelle adresse : [email protected] en inscrivant le mot « Désabonnement » dans le champ « Sujet » de votre message.

Meilleures salutations,

Pour le comité,
Claude Pantaleoni
Président de l’Asbl “Pour la Paix et contre la Guerre”