Guerre de la Russie contre l’Ukraine

Ce que nous faisons – chronologie

Cette rubrique donne un aperçu chronologique de ce que nous faisons depuis le 24 février 2022 : nos interventions dans les médias, notre participation aux manifestations contre l’occupation militaire russe, les envois d’aides en Ukraine aux réfugiés, l’accompagnement des familles de réfugiés.

– 30 mars et 4 avril 2024

Depuis Luxembourg ont été envoyés le 30 mars des vêtements, des draps, des antiseptiques et des pansements. Ils ont été réçus au Centre de réfugiés à Dnipro le 4 avril et distribués aux nécessiteux.


– 23 et 28 mars 2024

Depuis Luxembourg ont été envoyés le 23 mars des pansements post-opératoires, des antiseptiques, de l’alimentation enteral, oreiller orthopédique et du matériel pour personnes alitées. Le tout a été reçu à l’hôpital de Kharkiv le 28 mars. 


– De mi à fin janvier 2024

Fabrication de bougies de tranchées par les enfants de Berezhany. Le paraffine des bougies a été acheté par notre association en Ukraine.Une fois fabriquées, ces bougies ont été livrées fin janvier aux soldats qui sont au front. Dans les tranchées elles servent pour chauffer le manger, se chauffer les mains froides, éclairer un minimum, sécher des petits linges etc.


– 3 et 17 février 2024: depuis Luxembourg sont envoyés le 3 février au centre pour réfugiés internes à Dnipro une chaise-toilette, un déambulateur, une table qui s’accroche près du lit du malade, du linge, des couvertures et des médicaments. Ces aides y sont parvenus le 17 du mois.


– 5 janvier 2024: Oleksadr P.,  médecin au front près de Bahmut, reçut de notre association un gilet-pare-balle et une ceinture de protection. 
Et déjà le 18 janvier, lors de sa sortie pour aider des blessés, il n’a été que légèrement blessé à la main et opéré à l’hôpital de Poltava. Il est resté en vie grâce aux protections qu’il avait reçu quelques jours auparavant.Sa femme nous a écrit une lettre de remerciement: “Vous avez sauvé le père de nos enfants. Pendant que Oleksandr était à l’hôpital, son troisième enfant, une fille, est venue au monde”.


– 5 janvier 2024: les réfugies internes au centre réfugiés à Dnipro ont reçu notre aide:  linge de lit et vêtements d’hiver  envoyés depuis  Luxembourg le 23 décembre.


– 30 décembre 2023 : notre association Ad Pacem a financé une opération chirurgicale pour la jeune étudiante Maria S. Elle a subi l’ablation d’une tumeur à la jambe gauche. Il s’agissait d’une forme anormale de varicose. Maria et sa mère Inga remercient tous les membres d’Ad Pacem pour leur aide. Dans sa lettre, Inga écrit : « Nous sommes des réfugiés internes de Kramatorsk et vivons actuellement dans un foyer à Kropivnyckij (Ukraine centrale). Nous avons perdu notre maison à Kramatorsk (à cause de la guerre). Ma fille étudie maintenant par correspondance à l’université d’Odesa. En été 2023, une tumeur s’est formée sur sa jambe gauche, sous le genou, et un examen a révélé la présence de varices. Le médecin a recommandé de les enlever chirurgicalement. Mais le coût de l’opération était trop élevé pour moi, car j’élève seule ma fille. Grâce à l’aide d’Ad pacem, cette opération nécessaire a été possible. Et ma fille guérira”.


– Le 18 et 25 nov. et le 2 déc. 2024 ont eu lieu, depuis le Luxembourg, plusieurs envois de jouets et cadeaux pour les enfants aux centres  de réfugiés à Dnipro et à Berzhany. Nos paquets sont arrivés le 22 et 29 novembre à Dnipro et le 5 décembre à Berezhany, juste à temps pour les Fêtes de la Saint Nicolas et de Noël.


– Dans l’équipe des médecins de l’hôpital de campagne qui ont reçu, début avril 2023, nos casques et gilet pare-balles était aussi Oleg, un infirmier-secouriste. Le 6 décembre 2023 par son portable, Oleg nous envoie un texto et les photos qui le montrent à l’hôpital. 
Dans son message il écrit: « Au début de l’invasion russe contre l’Ukraine, j’ai, comme beaucoup de mes collègues d’école, changé de classe et je suis parti au front en tant qu’infirmier-secouriste pour aider nos soldats à libérer notre pays des envahisseurs russes. Le 1 décembre 2023 nous transportions des blessés hors des champs de bataille quand nous avons été bombardés. J’ai été touché par des projectiles, mais sauvé grâce à l’aide de Dieu, au gilet pare-balles et au casque que vous avez achetés pour moi. Veuillez accepter mes sincères remerciements à l’occasion d’aujourd’hui, la Fête de Saint-Nicolas, et je vous adresse tous mes vœux pour une longue vie!”


12 décembre 2023 : RCF RADIO -Le calendrier 2024 de l’association Ad Pacem Servandam


– Envoyé le 18 et reçu le 29 novembre 2023: notre aide pour les réfugiés internes à Dnipro: linge de lit, couvertures et coussins, vêtements chauds, divers médicaments


Envoyé du Luxembourg le 25 nov. et reçu le 6 déc. 2023 à Kharkiv : pansements, antidouleurs, les désinfectants, orthèses pour genoux, mains et pieds, alimentation entérale, béquilles.


14 novembre 2023. L’hôpital psychiatrique de Vorzel a reçu le 30 octobre 2023 les médicaments achetés grâce aux dons obtenus suite à notre appel dans la Newsletter 27. Les responsables de l’hôpital ont obtenu des antidépresseurs, des neuroleptiques, des anticonvulsivants, des hynoptiques et des anxiolytiques. 


Envoi du Luxembourg le 23 septembre et reçu le 10 octobre 2023 : des vêtements, des chaussures, des couvertures et de la lingerie pour le Centre de réfugiés à Dnipro que nous soutenons dès le début de la guerre.


Envoi le 23 septembre de Luxembourg et réception le 5 octobre 2023 à l’hôpital de Kharkiv des pansements, des anti-douleurs et antiseptiques, des orthèses pour genoux et pour bras, alèses de lit, couches pour personnes alités, vestes et masques chirurgicaux.


1er septembre 2023: L’hôpital psychiatrique de Vorzel (région de Kyiv) a reçu les médicaments pour les traitements des malades victimes de la guerre. Ces médicaments ont été acheté avec l’argent que notre association Ad Pacem a reçu en août, en Italie, lors des deux concerts de bienfaisance à Serra Sant’Abbondio et à Pergola et de l’appel à dons au couvent franciscain d’Ostra Vetere.


3 juillet 2023: L’hôpital psychiatrique de Vorzel (situé au nord de Kyiv), où la plupart des patients souffrent de traumatismes profonds causés par la guerre, a reçu des médicaments nécessaires pour la somme de 1000€.


2 juillet 2023 : Valerij Nedosekin, ancien détenu dans une prison de torture de la DNR (République populaire de Donetsk), reçoit d’Ad Pacem les médicaments nécessaires à son traitement médical.


26 juin 2023 :  Vasyli S., originaire d’un village du centre de l’Ukraine, reçoit le fauteuil roulant offert par un membre d’Ad Pacem.


31 mai 2023: Notre coordinatrice à l’hôpital de Kharkiv Susanna Aksenkova reçoit le phonendoscope que Ad Pacem lui a financé. 


13 mai envoi du Luxembourg et 19 mai 2023 réception à l’hôpital de Kharkiv, thérapie intensive, de serviettes jetables, de serviettes hygiéniques et des couches pour les personnes alitées.


Depuis mars 2023, Ad Pacem soutient le foyer pour enfants Misto Dobra (City of Goodness) à Tchernovitz (Ukraine occidentale), où le centre accueille 400 réfugiés de guerre, dont 150 enfants issus d’orphelinats.
Il s’agit d’enfants âgés de la naissance à sept ans. Depuis le début de la guerre, le centre accueille également des mères avec des enfants provenant des zones de guerre. En outre, trois foyers pour enfants d’Odessa et de Mykolaiv y ont été évacués.
Jusqu’à la mi-mai 2023, 10 lits d’enfants, 10 commodes pour enfants avec tables à langer, 5 purificateurs d’air et un nettoyeur à vapeur Kärcher ont été financés.


8 avril envoi et 14 avril 2023 réception dans le Centre des réfugiés à Dnipro de notre aide:produits d’hygiène et matériel pour bébés; linge, vêtements et chaussures pour bébés et petits enfants. 


5 avril 2023: les médecins que nous soutenons se trouvent actuellement avec l’hôpital de campagne movible près de Kramatorsk. Ils ont reçu trois gilets pare-balles avec les plaques de protection 6ème génération (meilleure qualité),trois casques avec protection acoustique pour les oreilles et trois paires de bottes. 


17 mars 2023: à l’hôpital de Kharkiv les responsables reçoivent les huit caisses avec les sachets contenant de la nutrition par sonde envoyées le 11 mars depuis Luxembourg.


11 mars 2023: envoi depuis le Luxembourg: 2 chaises roulantes, 5 déambulateurs, parties de lit qui permettent aux personnes alités de se rehausser, chaise- toilette, orthèses, béquilles, cannes, pansements, antiseptiques, anti-douleurs, seringues jetables de différentes dimensions, sondes etmédicaments divers.


23 février 2023: réception à l’hôpital de Kramatorsk des médicaments (anti-douleurs, pour maladies vasculaires et insuffisances cardiaques,médicaments hémostatiques, régulations de la tension et régulation au niveau cérébral et autres) achetés en Ukraine avec l’argent que notre association a envoyé.


11 février 2023: Envoi de vêtements chauds, chaussures, couvertures, lingerie, produits d’hygiène pour bébés; Le tout a été reçu le 16 février à Dnipro, au Centre d’accueil de réfugiés et personnes déplacées.


28 janvier 2023 : Réception à l’hôpital de Kharkiv de notre aide constituée d’antibiotiques, d’anti-douleurs et de sondes postopératoires.


15 janvier 2023:  Dans l’hôpital de campagne, derrière la ligne de front, les médecins reçoivent les médicaments envoyés à partir de Luxembourg fin décembre 2022. 


23 décembre 2022: les enfants de familles réfugiées de la paroisse greco-catholique de Dnipro reçoivent comme cadeaux de Noël les friandises que nous leur avons envoyées.


18 décembre 2022: arrivée à l’hôpital de campagne derrière la ligne de front de 9 sacs de couchage (-15°) et de deux gilets pare-balle


11 décembre 2022: Le concert caritatif de l’Avent, organisé par les Soeurs franciscaines de la Miséricorde du Belair (L), était cette année au profit de l’association “Ad Pacem servandam”. 
La vice-présidente présenta avant le concert l’activité et les projets de l’asbl. Après le concert les Soeurs ont fait don de la recette à notre asbl pour soutenir l’équipe de médecins volontaires dans l’hôpital de campagne près du front dans la région de Kharkiv


Début décembre 2022: photo opération en urgence dans l’hôpital de campagne derrière le front ukrainien et vidéo de remerciement des médecins recevant nos aides  


27 novembre 2022: envoi depuis le Luxembourg pour l’hôpital de campagne près du front ukrainien de quatre grands cartons avec pansements,du matériel désinfectant et huit sacs de couchage (-15°). Le tout est arrivé à cet hôpital le 3 décembre


19 et 28 novembre 2022 : envoi depuis le Luxembourg et réception à l’hôpital de Kharkiv : matériel de pansements, des cathéters, divers médicaments et désinfectants pour les soins des blessés ; deux matelas gonflables, des gants et des masques opératoires et des sous-vêtements thermiques pour les médecins dans l’hôpital de campagne près du front de guerre


17 nov. 2022: réception à Dnipro, dans un centre de réfugiés, des dons envoyés le 12 nov. de Luxembourg.
Les gens ont reçu des vêtements chauds et des couvertures pour l’hiver


3 novembre 2022: arrivée de notre aide à Kharkiv pour les médecins des services d’ambulance (pansements, désinfectants, analgésiques, masques Covid, blouses médicales de protection pour médecins, seringues jetables) qui ont été envoyés depuis le Luxembourg le 25 octobre


– 20 octobre 2022: six familles reçoivent des produits alimentaires et d’hygiène, des vêtements chauds, des linges de lit et des couvertures.


– 13 octobre 2022: Boursière de l’association Ad Pacem depuis 2017 Susanna Aksenkova, étudiante en médecine, est interviewée la veille de sa rentrée à Kharkiv par le journaliste Thierry Georges de Radio Jéricho Metz.


– 10 octobre 2022: envoi d’aides pour les réfugiés à Pidgorodne (près de Dnipro), venant des régions de l’est et du sud de l’Ukraine occupées par l’armée russe.


– 4 octobre 2022: Avec l’argent de l’appel en juillet dans la commune de Differdange, dix-sept familles les plus pauvres des réfugiés qui ont fui le Donbas et le Sud du pays vers Dnipro ont reçu des livres, des cahiers et le matériel scolaire nécessaire pour la rentrée d’école


9 septembre 2022 : Le « Centre d’accueil pour réfugiés » dans la ville de Pidgorodne (près de Dnipro) accueille actuellement plus de trois mille réfugiés. Le nombre est en constante augmentation à cause de l’arrivée de réfugiés du sud de l’Ukraine occupé par l’armée russe. Avec l’argent envoyé par notre association Ad Pacem ont été achetés : un chauffe-eau avec pompe pour l’envoi de l’eau chaude dans les différentes salles de bains, un four à micro-ondes et un frigo (300 litres) avec partie congélateur. L’argent provenait de l’appel à dons au cours du mois de juillet dernier dans la commune de Differdange (L) et d’un concert de solidarité organisé le 24 août 2022 dans la petite ville de Serra Sant’Abbondio (région des Marches) en Italie.


27 août 2022 : Achat à Dnipro d’une machine à laver grande capacité pour un centre d’accueil d’enfants handicapés en fuite du Donbas et du sud de l’Ukraine. Ella a été achetée avec l’argent reçu à la suite de l’appel à dons fait dans la commune de Differdange (L) pendant le mois de juillet.


24 août 2022 : Un « Concertino de solidarité » a été organisé par « Ad Pacem servandam » dans l’église paroissiale de Serra Sant’Abbondio (Italie) au profit des réfugiés à Dnipro. Laura et Daniel Pantaleoni ont présenté un répertoire de musique classique et romantique. Le maire M. Ludovico Caverni soutient lors de son mot d’introduction notre action en faveur des victimes de la guerre. Lors de la pause ont été expliqués par le président et la vice-présidente les buts de l’association et comment elle apporte son aide aux victimes. Un pot d’amitié a été offert à la fin du concert.


8 août 2022 : Les médecins de Kharkiv reçoivent cinq gilets pare-balles et quatre appareils pour pouvoir communiquer entre eux lors des combats.


30 juillet 2022 : Envoi d’aides matérielles pour les médecins de l’hôpital de Kharkiv : des pansements, des bandages israéliens, des tubes de respiration, douze sacs de couchage pour les médecins qui assurent l’aide médicale sur la ligne du front. Ils ont reçu notre envoi le 5 août 2022.


30 juillet 2022 : Envoi d’aides matérielles pour des unités de la Défense Territoriale à Kramatorsk : des médicaments, des pansements divers, des couvertures de secours, des désinfectants. Tout a été donné par le SIVEC – Centre de recyclage de Schifflange (L) et a été réceptionné à Kramatorsk le 4 août 2022.


23 juillet 2022 : Envoi d’aides diverses (couvertures, chaussures, linge, produits d’hygiène) pour les familles en fuite du Donbas et du sud de l’Ukraine occupée par l’armée russe. Ces aides sont arrivées le 27 juillet à Dnipro.


3 juillet 2022 : Les responsables de l’Association Saint-Martin (MM. Patrice Picart et Jacky Bourcier) ont invité les familles de réfugiés ukrainiens que nous avons accueillies à partager ensemble le repas à la Kermesse annuelle de Serrouville.


1er juillet 2022 : Appel à dons pour aides à l’Ukraine porté par le service compétent communal dans les boîtes aux lettres des habitants de la commune de Differdange.


22 juin 2022 : Émission sur Radio Jerico Moselle (18/19) de Thierry Georges avec Mme Galia Ackerman sur le régime de Poutine et la guerre en Ukraine.


18 juin 2022 : Conférence avec la journaliste, historienne et spécialiste de la Russie et des pays post-soviétiques Madame Galia Ackerman : « Comprendre la Russie de Poutine et la guerre en Ukraine ». À lire l’article du journaliste Jérôme Quiqueret au Tageblatt le 22/23 juin.


6 juin 2022 : Livraison de matériels à l’hôpital de Stryj. Avec les dons reçus suite à notre appel dans la commune de Steinsel ont été achaté et installé dans l’hôpital à Stryj (ouest de l’Ukraine) une cuisinière avec four intégré et un chauffe-eau ainsi que toute la lingerie pour les 90 lits pour enfants orphelins réfugiés de Zaporijia et pour les malades de l’hôpital


– 25 AU 28 MAI 2022 : Suite à nos appels à dons du 2 au 8 mars 2022 (newsletter nr. 15 et 16) deux minibus avec les aides arrivent près de Zaporijia. Nos photos montrent la distribution d’aliments, de médicaments et d’articles d’hygiène aux familles et enfants ainsi que des maisons détruites dans les alentours


– 20 mai 2022: Aides médicales pour l’hopital de Kharkiv, Le médecin Oleksiy U. et son aide soignante reçoivent nos aides médicales à l’hôpital de Kharkiv


13 mai 2022: Emission radio Jericho

3è émission à radio Jericho Metz avec réfugiés accompagnés par Ad Pacem 

ARVE Error: need id and provider

– 10 mai 2022: L’hôpital à Kharkiv reçoit les six cartons de médicaments que notre association a envoyés ; ils contiennent des désinfectants, des pansements et des couvertures de survie


– 5 mai 2022: 2ème émission à radio Jericho Metz avec réfugiés accompagnés par Ad Pacem

ARVE Error: need id and provider

– 5 mai 2022 : Emission à la radio ARA des étudiants Amir, Noah et Edvin qui interviewent une Ukrainienne sur la guerre dans son pays


– 28 avril 2022: 1ère émission à radio Jericho Metz avec réfugiés accompagnés par Ad Pacem

ARVE Error: need id and provider

– 28 avril 2022: lettre de remerciement envoyée à tous les donateurs pour les 16.942 € reçus suite à nos Appels du 2 et 8 mars


– 21 avril 2022 : Avec l’argent envoyé à Rostyslav Muhovskyj, une camionnette chargée de produits alimentaires  part pour la ville de Zaporijia


– 20 avril 2022: vivres achetés avec l’argent de l’Appel aux dons et envoyés à Kharkiv et Saporijia


– 20 avril 2022 : Les médicaments que nous avons envoyés sont arrivés à l’hôpital de défense territoriale de Kharkiv et Saporijia


– 19 avril 2022 Lycée de Garçons d’Esch-sur-Alzette (L): La vente de gâteaux au profit des réfugiés ukrainiens nous a apporté 1200€


– 10 au 18 avril 2022: appel à dons dans la ville de Steinsel


– 1 au 15 avril 2022: distribution de vivres près de Lviv à des réfugiés ukrainiens venant des villes bombardées à l’est


– 10 avril 2022: Envoi de médicaments, produits d’hygiène et 3 lits pliables; réceptionnés en Ukraine le 11 avril par le Père Rostyslav Muhovskyj


– Semaine du 4 au 8 avril 2022 : initiation à la langue française pour réfugiés ukrainiens


– 2 avril 2022 : arrivée famille Bovniuk (3 personnes)


– 27 mars 2022 : arrivée et accueil des familles Lykova (2 personnes) et Mihajlenko (4 personnes)


– 17 mars 2022 : arrivée famille Ankudinova (5 personnes)


– 15 mars 2022 : arrivée du jeune Vladislav


– 14,15,16 mars 2022: série de trois articles au quotidien tageblatt d’une famille de réfugiés accueillie par Ad Pacem


– Du 14 mars 2022 aux vacances de Pâques : vente de gâteaux au LGE au profit des victimes en Ukraine


– 13 mars 2022 : arrivée du bus au poste frontière ukrainien de Shehyni ; la collecte est réceptionnée


– 11 mars 2022 : arrivée famille Aksenkova


– Du 7 au 10 mars 2022 : collecte de médicaments, vivres, couvertures, draps, vêtements, etc. ; l’entreprise Vandivinit met à disposition un petit bus


– 8 mars 2022 : arrivée de deux mamans avec leurs quatre enfants (famille Sutkova et Satornik)


– 8 mars 2022 : RCF Jerico Moselle – interview au 18/19 de Natalya et Claude Pantaleoni par Thierry Georges


– 8 mars 2022 : newsletter n. 16 – Appel à aider

Ces derniers jours la situation de guerre s’est dramatiquement empirée en Ukraine. Des millions d’Ukrainiens sont sur les routes et beaucoup d’autres se préparent à fuir les bombardements russes sur les centres habités et sur les populations civiles.

Vous pouvez aider des deux manières suivantes :

  1. Beaucoup de réfugiés arrivent chez nous avec toute leur famille, parfois avec leur chat ou leur chien.

Nous cherchons des familles ou des personnes qui sont prêtes à accueillir chez elles ou dans une de leurs maisons/appartements libres des familles composées :

  • d’une mère avec deux ou trois enfants, ou bien
  • d’un couple avec leurs deux ou trois enfants, ou bien
  • une famille avec une personne âgée.

Veuillez nous écrire sur [email protected] si vous voulez et avez une possibilité d’accueillir une telle famille.

  1. Nous organisons aussi en ce moment l’aide en Ukraine avec un prêtre grec-catholique et sa communauté. Lui-même reçoit de la part de médecins qui travaillent dans les hôpitaux une liste des médicaments indispensables pour soigner les malades et les blessés.
    Nous lui envoyons l’argent nécessaire via WesternUnion pour qu’il achète ces médicaments dans les pharmacies. Une partie de l’argent est destinée à acheter les vivres pour les réfugiés internes dans les magasins.

Notre compte IBAN LU28 0099 7800 0064 0276
est à la Caisse Rurale Raiffeisen (CCRALULL) au Luxembourg.

Un grand merci pour votre aide aux réfugiés et blessés de la guerre en Ukraine.

Claude Pantaleoni
Président


– 6 mars 2022 : arrivée de la famille Kuznetsova (4 personnes et chat)


– 5 mars 2022 : arrivée à Differdange de la famille Semianystyi (6 personnes avec chien et chat)


– 6 mars 2022 : collecte pour l’aide à l’Ukraine grâce à Nicolas


– 4 mars 2022 : les responsables du SIVEC donnent du matériel pour l’aide humanitaire


– 2 mars 2022 : newsletter 15 – Appel envoyé à tous les membres d’Ad Pacem pour aider

En tant qu’association Ad Pacem nous organisons en ce moment une aide humanitaire pour les (réfugiés) Ukrainiens qui se trouvent dans l’ouest du pays.
Vous pouvez aider concrètement des deux manières suivantes:

  1. La guerre fait que du matériel et des médicaments de première nécessité manquent. Si vous avez du matériel et/ou des médicaments, des pansements et des instruments de la liste ci-jointe, vous pouvez les déposer ce jeudi ou ce vendredi de 16h00 à 19h30 à ces trois adresses:
  • 16 route d’Errouville, 54680 Crusnes (France)
  • 76 rue Henri Bessemer, 4516 Differdange (Luxembourg)
  • 21 rue Henri Luck, 3737 Rumelange (Luxembourg)
  1. Vous pouvez faire un don sur notre compte avec mention « don vivres et médicaments ». L’argent sera envoyé à nos partenaires sur place pour acheter des vivres et des médicaments aux marchés et dans les magasins en Ukraine de l’ouest. Certains médicaments qui ne seraient pas disponibles là-bas seront achetés ici.
    Ces médicaments et ces vivres sont destinés aux réfugiés qui arrivent des grandes villes exposées à des bombardements russes intenses.


IBAN: LU28 0099 7800 0064 0276
BIC : CCRALULL (Banque Raiffeisen Luxembourg)

Nous vous remercions d’avance pour votre aide et générosité !
N’hésitez pas à partager cette newsletter avec vos amis !

Claude Pantaleoni
Président

File Name: NL-15-Liste.pdf


– 27 février 2022 : manifestation pour l’Ukraine à Metz. Natascha prend la parole devant la Mairie


– 27 février 2022 : l’aide humanitaire s’organise :Nos premiers colis d’aide humanitaire. Le jour après l’invasion de l’armée russe en Ukraine, nous avons fait appel auprès d’amis pour envoyer des draps, des oreillers et des taies ainsi que des couettes et housses pour quatre lits. Le tout est parti le dimanche 27 février de Luxembourg-Ville par un envoi humanitaire en direction de l’ouest de l’Ukraine pour une maison où arrivent des réfugiés des villes attaquées et bombardées par l’armée russe.


– 26 février 2022 : interview accordée au journal Républicain Lorrain (F)

File Name: repu_lor.pdf


– 26 février 2022 : Ad Pacem participe à la manifestation pour l’Ukraine à Luxembourg-Ville


– 26 février 2022 : interview accordée au journal Tageblatt (L)

File Name: TGB-Ukraine.pdf

Actions de soutien pour l'Ukraine, Guerre de la Russie contre l’Ukraine

– De mi à fin janvier 2024

Fabrication de bougies de tranchées par les enfants de Berezhany. Le paraffine des bougies a été acheté par notre association en Ukraine.Une fois fabriquées, ces bougies ont été livrées fin janvier aux soldats qui sont au front. Dans les tranchées elles servent pour chauffer le manger, se chauffer les mains froides, éclairer un minimum, sécher des petits linges etc.

Actions de soutien pour l'Ukraine, Guerre de la Russie contre l’Ukraine

5 janvier 2024: Oleksadr P., médecin au front près de Bahmut, reçut de notre association un gilet-pare-balle et une ceinture de protection. Et déjà le 18 janvier, lors de sa sortie pour aider des blessés, il n’a été que légèrement blessé à la main et opéré à l’hôpital de Poltava. Il est resté en vie grâce aux protections qu’il avait reçu quelques jours auparavant.Sa femme nous a écrit une lettre de remerciement: “Vous avez sauvé le père de nos enfants. Pendant que Oleksandr était à l’hôpital, son troisième enfant, une fille, est venue au monde”.

Actions de soutien pour l'Ukraine, Guerre de la Russie contre l’Ukraine

30 décembre 2023 : notre association Ad Pacem a financé une opération chirurgicale pour la jeune étudiante Maria S. Elle a subi l’ablation d’une tumeur à la jambe gauche. Il s’agissait d’une forme anormale de varicose. Maria et sa mère Inga remercient tous les membres d’Ad Pacem pour leur aide. Dans sa lettre, Inga écrit : « Nous sommes des réfugiés internes de Kramatorsk et vivons actuellement dans un foyer à Kropivnyckij (Ukraine centrale). Nous avons perdu notre maison à Kramatorsk (à cause de la guerre). Ma fille étudie maintenant par correspondance à l’université d’Odesa. En été 2023, une tumeur s’est formée sur sa jambe gauche, sous le genou, et un examen a révélé la présence de varices. Le médecin a recommandé de les enlever chirurgicalement. Mais le coût de l’opération était trop élevé pour moi, car j’élève seule ma fille. Grâce à l’aide d’Ad pacem, cette opération nécessaire a été possible. Et ma fille guérira”.

Actions de soutien pour l'Ukraine

Interview avec Mme Tetyana PONOMARENKO, directrice de l’hôpital psychiatrique de VORZEL (région de Kyiv), réalisée le 2 juillet 2023 par Mme Natalya PANTALEONI, vice-présidente de « Ad Pacem servandam – Pour la Paix & contre la guerre »

Madame Ponomarenko, quelles étaient les missions et les thérapies de cet hôpital psychiatrique avant la guerre qui a commencé le 24 février 2022 ?

Depuis sa création, l’hôpital psychiatrique N.2 de Vorzel a pour mission de répondre aux besoins de la population de Kyiv et de la région de Kyiv en matière de traitement et de soins psychiatriques. L’hôpital dispose de huit unités dont les principales sont celles pour les enfants et les adolescents, pour les personnes atteintes du syndrome de Down, pour les autistes, pour les personnes souffrant de troubles psycho-comportementaux et pour les personnes présentant des retards dans leur développement mental. Une unité est destinée à aider les malades qui sont dépendants de l’alcool. 

Combien de personnes traumatisées par la guerre et provenant de régions en guerre sont actuellement traitées dans cette clinique ? Comment ces tâches ont-elles évolué avec le début de la guerre ? Combien d’employés et de bénévoles travaillent ici ?

Depuis 2017, l’hôpital s’est spécialisé dans l’aide aux vétérans qui ont subi des dommages psychologiques suite aux combats militaires dans le Donbass. La majorité des patients souffrent de traumatismes causés par la guerre d’agression russe. Ce sont des soldats qui ont combattu sur le front et qui ne peuvent supporter la terrible réalité de la guerre : ils ont dû tuer des gens ou assister à la mort d’amis sans pouvoir l’empêcher. Parmi les patients, il y a des soldats qui se sentent contraints par la société de partir à la guerre alors que d’autres sont épargnés par la guerre sur le front. Il y a aussi des soldats qui ont été emprisonnés et torturés, puis d’autres dont des membres de la famille ont été victimes de violences sexuelles. Enfin, il y a des patients qui, en raison de leur incapacité à gérer eux-mêmes les traumatismes, s’enfoncent dans la toxicomanie et l’alcoolisme. Ces personnes souffrent surtout de dépressions profondes et d’anxiété, et présentent des troubles psychosomatiques.

L’hôpital peut accueillir au maximum 300 patients. Puis environ 45 à 50 patients doivent pouvoir être traités en ambulatoire, c’est-à-dire qu’ils viennent pendant la journée et passent la nuit chez eux. L’hôpital compte actuellement 16 médecins, 34 infirmiers et infirmières et 16 employés (secrétaire, cuisiniers, chauffeurs d’ambulance, ouvriers, service de nettoyage). Aujourd’hui, le personnel est surchargé et clairement en sous-effectif, car l’hôpital accueille plus de patients que ne le prévoit l’infrastructure. Lorsque la guerre d’agression russe a commencé en février 2022, l’hôpital a accueilli 62 patients de l’hôpital psychiatrique de Kharkiv. Ils ont dû être évacués de cette ville importante. L’hôpital psychiatrique de Kharkiv n’ayant pas été rouvert après l’attaque russe sur la ville, tous les patients restent provisoirement à Vorzel. Pendant le week-end, seul un psychiatre est de garde pour les 300 patients.

Des bénévoles viennent toutefois à l’hôpital pour proposer leur aide. Il s’agit le plus souvent d’étudiants en psychologie et en médecine, qui ne sont pas autorisés à prendre des responsabilités dans le traitement, et les possibilités d’intervention sont donc limitées. Jusqu’au début de la guerre, l’hôpital disposait d’un service pédiatrique. Il est maintenant fermé.

En ce moment, il n’y a pas d’enfants à l’hôpital, car les familles préfèrent les garder avec elles, ou alors ils passent en tant que patients ambulants.

Les membres d’un club canin de Kyiv viennent régulièrement avec leurs chiens pour aider les médecins dans les canisthérapies avec les malades.

Quelles sont les principales maladies et troubles psychologiques des patients civils et des soldats qui viennent du front ?

La loi ne nous autorise pas, nous les responsables, à publier des données statistiques précises sur nos patients. Mais c’est un fait que cet hôpital s’est spécialisé depuis 2015 dans le traitement des vétérans de guerre.

Avec quels espoirs, ces personnes se sont-elles engagées dans la guerre ? Ces espoirs sont-ils faux au vu de ce qui attend les soldats là-bas ?

L’histoire personnelle de chaque personne est différente. De nombreux patriotes se sont engagés dans la guerre pour défendre leur pays. Seulement, la réalité qui attend les soldats sur le front est bien plus cruelle qu’ils ne l’avaient imaginé.

 Ces hommes et ces femmes étaient-ils préparés à la guerre ?

Non, de manière générale on peut dire que les gens n’étaient pas du tout préparés à la guerre. Jusqu’au jour de l’attaque massive des Russes, personne ne croyait vraiment qu’une telle chose était possible. Le choc a été d’autant plus grand pour les Ukrainiens.

Cette clinique a-t-elle suffisamment de personnel formé pour les thérapies ?

Il y a un manque de personnel, surtout de personnel formé aux traumatismes de guerre. Certains soignants souffrent eux-mêmes de burnout. Et il manque des médicaments ; les quotas assurés par l’Etat ont été réduits alors que l’hôpital a besoin de beaucoup plus de médicaments en cette période de guerre.

Que font ces hommes et ces femmes après la thérapie ?

Les patients civils retournent dans la société civile après le traitement. Malheureusement, le nombre de rechutes est important. Cela est lié au fait que la guerre continue et que les sirènes bruyantes de la défense aérienne retentissent presque tous les jours. Des nouvelles tragiques parviennent chaque jour à la population.  Après avoir été soignés, la plupart des soldats retournent au front.

 Quels sont les défis matériels et humains auxquels la clinique doit faire face aujourd’hui ? Que manque-t-il avant tout ?

Ce qui manque le plus, ce sont les médicaments, l’équipement médical et le matériel nécessaire. Pendant l’occupation russe, tous les ordinateurs et appareils médicaux ont été soit volés, soit détruits. Le système de chauffage a été fortement endommagé. Même les louches et les couverts de la cuisine ont été volés. Les encyclopédies médicales du bureau de la directrice ont été brûlées. Plusieurs services de l’hôpital doivent absolument être rénovés. Dans de nombreuses pièces où les fenêtres et les portes ont été arrachées pendant l’occupation, il a neigé et plu à l’intérieur, de sorte que les revêtements de sol sont endommagés et que des moisissures sont apparues à de nombreux endroits. Ces sols doivent être remplacés de toute urgence. La petite serre dans laquelle les malades cultivaient eux-mêmes leurs légumes, ce qui fait également partie des thérapies, a été détruite.

La clinique reçoit-elle des aides de l’étranger ? Quelle est la part des besoins de la clinique couverte par ces aides ?

En premier lieu, ce sont les citoyens ukrainiens qui aident après la libération de Vorzel et le retour des détenus à l’hôpital. Certains agriculteurs des environs apportent des produits laitiers et de la nourriture. Des clubs sportifs de Kyiv ont aidé à nettoyer et, dans la mesure du possible, à réparer les bâtiments après l’occupation.

Une organisation allemande a fait un don d’argent pour l’achat de médicaments. Ceux-ci devaient suffire jusqu’à la fin de l’année 2023. Mais les besoins réels ont augmenté si rapidement que ces paquets d’aide ont été épuisés en l’espace de trois mois seulement.

Lorsque Mme Pantaleoni a demandé si « Ad Pacem » pouvait aider immédiatement en faisant un don pour l’achat de médicaments, la directrice a eu les larmes aux yeux. Elle a avoué qu’en ce moment, dans de nombreux domaines, l’hôpital ne disposait de médicaments que jusqu’à la fin de la semaine en cours. Elle a accepté avec reconnaissance l’offre d’achat immédiat d’un paquet d’aide de 1000 € (à voir sur le site web sous la rubrique « La guerre de la Russie contre l’Ukraine », 3 juillet 2023).

Madame Tetyana Ponomarenko avec Natalya Pantaleoni et notre coopérant en UKraine Anatoly Kmetko.

Actions de soutien pour l'Ukraine, Guerre de la Russie contre l’Ukraine

1er septembre 2023: L’hôpital psychiatrique de Vorzel (région de Kyiv) a reçu les médicaments pour les traitements des malades victimes de la guerre. Ces médicaments ont été acheté avec l’argent que notre association Ad Pacem a reçu en août, en Italie, lors des deux concerts de bienfaisance à Serra Sant’Abbondio et à Pergola et de l’appel à dons au couvent franciscain d’Ostra Vetere.